NOUVELLES
07/06/2017 09:37 EDT | Actualisé 07/06/2017 09:40 EDT

Attentats de Bruxelles : remise en liberté des 12 personnes interpellées mardi

La justice belge a remis en liberté les douze personnes interpellées la veille dans le cadre de l'enquête sur les attentats du 22 mars 2016, a annoncé mercredi le parquet fédéral belge.

"Toutes les personnes qui avaient été privées de liberté hier ont été relaxées après audition circonstanciée", a fait savoir dans un très bref communiqué le parquet fédéral, qui précise qu'"aucune autre information ne sera communiquée dans l'intérêt de l'enquête".

Ces interpellations s'étaient déroulées mardi à l'occasion de 14 perquisitions effectuées dans six communes de l'agglomération bruxelloise, dont huit à Schaerbeek.

Selon des informations de la presse belge, non confirmées par le parquet, ces perquisitions visaient à localiser les lieux -sans doute des box de garage- où la cellule jihadiste qui a commis les attentats à l'aéroport et dans le métro de Bruxelles aurait caché des armes.

Attribuées à la même cellule qui avait commis les attentats du 13 novembre 2015 (130 morts) à Paris, les attaques des kamikazes de Bruxelles, revendiquées par l'organisation Etat islamique (EI), ont fait cinq mois plus tard 32 morts et plus de 320 blessés.

Depuis lors, les enquêteurs sont à la recherche d'armes que les membres des commandos auraient laissées dans des caches.

siu/agr/bds