NOUVELLES
04/06/2017 02:21 EDT | Actualisé 05/06/2017 06:00 EDT

Mandat de grève pour les chauffeurs d'autobus du RTL

Phuong Nguyen via Getty Images
Girl gazing out a bus window.

Réunis en assemblée syndicale, dimanche matin, les chauffeurs d'autobus du Réseau de transport de Longueuil (RTL) ont voté à la quasi-unanimité, 98 pour cent, pour un mandat de grève.

Le mandat de grève pourra être "déclenché au moment jugé opportun", a annoncé le Syndicat des chauffeurs d'autobus du RTL, membre du Syndicat canadien de la fonction publique (SCFP).

La convention collective des conducteurs est arrivée à échéance le 1er janvier.

Selon le Syndicat des chauffeurs d'autobus du RTL, la principale pomme de discorde avec la partie patronale est le "calcul des temps de trajets". D'après les conducteurs, la direction du Réseau de transport de Longueuil fait preuve d'irréalisme à ce chapitre, ce qui fait en sorte que les retards s'accumulent et que les usagers s'impatientent.

"Les chauffeurs et leur syndicat revendiquent des temps de trajets réalistes", a déclaré le syndicat par voie de communiqué.

"Les usagers du RTL ne l'ont pas facile. Trop souvent, ils sont entassés comme des sardines, et les trajets sont en retard ou carrément annulés. Le RTL doit mieux planifier les trajets ", a ajouté Michel Latulippe, conseiller syndical au SCFP.

Le Syndicat des chauffeurs d'autobus du RTL compte environ 750 membres.

Maintenant munis d'un mandat de grève, les chauffeurs et leur syndicat comptent réclamer des "résultats rapides d'amélioration du service" au cours de l'été. À défaut d'un déblocage, ils pourraient éventuellement déclencher la grève.

LIRE AUSSI:

» Dans les coulisses du transport en commun montréalais (REPORTAGE PHOTOS)

» Les chauffeurs du RTC en grève à compter du 13 mars