NOUVELLES
02/06/2017 04:40 EDT | Actualisé 02/06/2017 05:00 EDT

Unesco : exploration de sites maya immergés dans un lac guatémaltèque

Des experts de l'Unesco vont aller sonder les profondeurs du lac guatémaltèque Atitlán pour évaluer les sites maya immergés dans ces eaux où ont notamment été découverts les restes d'une ancienne cité de la civilisation précolombienne.

"À la demande du Guatemala, l'Unesco va envoyer une mission d'experts pour évaluer les sites archéologiques maya gisant au fond du lac Atitlán", l'un des plus beaux au monde, surplombé par trois volcans et situé dans le sud-ouest du pays, a annoncé vendredi dans un communiqué l'organisation de l'ONU en charge de la culture, de la science et de l'éducation.

Cette mission, programmée pour l'automne, sera assurée par les experts du Conseil consultatif et technique de la Convention de l'Unesco sur le patrimoine culturel subaquatique, dont les signataires étaient réunis cette semaine à Paris.

Adoptée en 2001, cette Convention vise "à assurer une meilleure protection des épaves anciennes, cités englouties, grottes ornées et autres vestiges culturels reposant sous l'eau". Notamment contre les chasseurs de trésor.

Cette mission, dirigée par la responsable du programme d'archéologie subaquatique de la péninsule du Yucatan (Mexique) María Helena Barba Meinecke, devra notamment proposer un plan de gestion de ce patrimoine.

En 1996, plusieurs sites archéologiques immergés ont été découverts dans ce lac, notamment un village maya, appelé Samabaj, souvent rebaptisé l'"Atlantide maya".

Il avait vraisemblablement été bâti sur une île qui semble avoir été submergée à la suite d'une catastrophe naturelle, comme une éruption volcanique ou un glissement de terrain, indique l'Unesco.

jg/ger/mct