NOUVELLES
02/06/2017 12:49 EDT | Actualisé 02/06/2017 13:00 EDT

Scandale Fifa: un ex-responsable du Guatemala plaide coupable

L'ex-secrétaire général de la Fédération guatémaltèque de football, Hector Trujillo, a plaidé coupable vendredi à New York de fraude sur virements bancaires et acceptation de pots-de-vin dans le cadre du scandale de corruption de la Fifa.

M. Trujillo a reconnu avoir accepté des centaines de milliers de dollars de pots-de-vin de la société de marketing sportif Media World, basée à Miami, en échange des droits média et marketing sur les matches joués à domicile par l'équipe guatémaltèque pour les qualifications aux Coupes du Monde 2018 et 2022.

"Je reconnais avoir privé la fédération de services honnêtes", a déclaré M. Trujillo, les larmes aux yeux, devant la juge fédérale Pamela Chen.

Les pots-de-vin ont été versés sur plusieurs années par Media World, transitant par des banques américaines avant que Hector Trujillo n'en reçoive sa part sur un compte au Guatemala, selon le bureau du procureur.

En plaidant coupable à deux chefs d'accusation, pour chacun desquels il risque 20 ans de prison, l'ancien dirigeant, 63 ans, a aussi accepté de rembourser quelque 175.000 dollars, a indiqué le procureur.

L'ancien responsable guatémaltèque avait été arrêté en décembre 2015 alors qu'il était en croisière en Floride. Il avait initialement plaidé non coupable des huit chefs d'accusation brandis contre lui.

Quelque 40 responsables du football mondial ont été mis en cause depuis mai 2015 dans le cadre du scandale de la Fédération internationale de football, qui a ébranlé la puissante organisation et poussé au départ son président Sepp Blatter.

Beaucoup ont plaidé coupable et accepté de coopérer avec la justice américaine, et attendent désormais de connaître leur peine.

Avec la reconnaissance de culpabilité de Hector Trujillo, ils ne sont plus que trois à plaider non coupable. Leur procès doit commencer à New York le 6 novembre.

lbc-cat/bdx