NOUVELLES
02/06/2017 07:32 EDT | Actualisé 02/06/2017 07:40 EDT

Roland-Garros - Nadal plus écrasant que jamais

Rafael Nadal a remporté vendredi la victoire la plus écrasante de sa carrière à Roland-Garros, 6-0, 6-1, 6-0 contre le Géorgien Nikoloz Basilashvili, 63e mondial, pour se qualifier pour les huitièmes de finale.

L'Espagnol avait déjà remporté des succès expéditifs sur la terre battue parisienne: deux jeux perdus en 2012 contre l'Argentin Juan Monaco et trois contre ses compatriotes Fernando Verdasco et Nicolas Almagro en 2008, par exemple. Mais jamais il n'avait cédé qu'un unique jeu.

L'Espagnol, en quête de son dixième titre à Paris, n'a passé que 1h30 sur le court pour remporter sa troisième victoire en trois sets depuis le début du tournoi. Il n'a perdu que 15 jeux au total.

Basilashvili, 25 ans, est pourtant un joueur de bon niveau. Au premier tour, il avait éliminé le Français Gilles Simon, puis le Serbe Viktor Troicki au deuxième, et compte cette année à son tableau de chasse des joueurs comme l'Autrichien Dominic Thiem (à Sofia) ou le Croate Ivo Karlovic (à Memphis).

"J'ai fait des coups gagnants sans commettre de fautes, j'ai joué très long, avec beaucoup d'intensité dans toutes les frappes. C'était un grand match pour moi", a dit l'Espagnol.

Nadal disputait le 100e match de sa carrière au meilleur des cinq sets sur terre battue. Il n'en a perdu que deux (à Roland-Garros en 2009 et 2015). L'an passé, il avait abandonné avant le troisième tour à cause d'une blessure au poignet.

Mais cette saison le Majorquin est revenu à son meilleur niveau. Il a remporté trois tournois (Monte-Carlo, Barcelone et Madrid) et n'a perdu qu'un match en préparation contre Thiem (à Rome).

Le N.4 mondial, mais grand favori à Paris, a soumis Basilashvili à un pilonnage intense en coup droit dès le début du match. Son rival, intimidé par l'adversaire et par le Central, n'a jamais pu jouer son tennis.

- Goffin blessé -

"Je m'attendais évidemment à un match très, très difficile, mais pas à quelque chose comme ça. Le score est assez embarrassant, mais il faut que je l'accepte", a reconnu le perdant.

Nadal affrontera dimanche en huitième de finale son compatriote Roberto Bautista, 18e mondial.

En attendant, il fêtera samedi son 31e anniversaire. "Ce n'est pas une bonne nouvelle, mais je suis content de le fêter à nouveau à Roland-Garros", a dit le Majorquin, qui ne manquera pas e,n soirée la finale de la Ligue des champions de football entre son club favori, le Real Madrid, et la Juventus Turin.

Le tournoi de David Goffin, l'un des outsiders, s'est terminé dans la douleur après moins d'un set contre l'Argentin Horacio Zeballos. Le Belge, 12e mondial, s'est blessé à une cheville en se prenant les pieds dans la bâche de fond de court.

Zeballos se frottera en huitième de finale à un autre prétendant, Dominic Thiem. L'Autrichien, seul joueur à avoir battu Nadal cette saison sur terre battue (à Rome), a éliminé l'Américain Steve Johnson (26e) 6-1, 7-6 (7/4), 6-3.

Dans le tournoi féminin, la tenante du titre, l'Espagnole Garbiñe Muguruza, a élevé son niveau d'un cran pour écarter la coriace Kazakhe Yulia Putintseva, quart-de-finaliste en 2016, 7-5, 6-2. Elle passera un autre test en huitième de finale contre la Française Kristina Mladenovic.

fbx/lrb

JUVENTUS FOOTBALL CLUB