NOUVELLES
02/06/2017 14:20 EDT | Actualisé 02/06/2017 15:24 EDT

Le Sgt Pepper était-il Ontarien?

L'album Sgt.Peppers Lonely Hearts Club des Beatles est sorti il y a 50 ans. Sur les photos de la pochette de l'album, Paul McCartney porte un manteau avec l'écusson de la Police provinciale de l'Ontario (PPO ou OPP en anglais).

Un texte de Kevin Sweet avec des informations de CBC

Mais qui leur a donné l'écusson de la PPO?

« C’était en hommage aux amateurs canadiens des Beatles », dit Piers Hemmingsen, auteur du livre The Beatles in Canada.

« Il est possible que des fans aient envoyé des écussons au groupe dans les années 60. »

Il se peut aussi que le Caporal Glenn Hickingbottom ait donné au groupe 4 écussons de la PPO en guise de remerciement. Il était membre de la PPO et a assuré la sécurité du groupe lors d’une tournée au Canada en 1964.

« C’était un cadeau. Il voulait les remercier parce que ses enfants et lui étaient de grands amateurs du groupe », dit Piers Hemmingsen.

2 ans et demi plus tard, l’écusson était sur la pochette de l’album.

Le Sgt Pepper a-t-il vraiment existé?

Un certain Sgt Randall Pepper a également assuré la sécurité du groupe lors d’un spectacle à Toronto, mais a toujours réfuté l’idée qu’il aurait pu avoir une telle influence sur les Beatles.

« Mon grand-père trouvait absurde l’idée qu’il aurait pu inspirer le titre d’un album des Beatles », dit Cheryl Finn, la petite fille du Sgt Randall Pepper.

La version de Paul McCartney

De son côté, Paul McCartney explique que l’idée du titre de l’album était assez simple. Il pensait avoir entendu quelqu’un dire « Sgt. Pepper » alors qu’en vérité la personne avait dit « salt and pepper ».