NOUVELLES
02/06/2017 11:44 EDT | Actualisé 02/06/2017 15:22 EDT

Le basketball à 3 contre 3 pourrait faire partie du programme des Jeux de Tokyo

GENÈVE, Suisse — La Commission exécutive du Comité international olympique (CIO) devrait approuver la semaine prochaine, avec un mois d'avance sur l'échéancier original, la liste complète des épreuves officielles en vue des Jeux olympiques d'été de 2020 à Tokyo.

Parmi une liste comptant plus de 60 suggestions, analysées par un comité conseil du CIO, le basketball à trois contre trois est vu comme l'une des disciplines appelées à faire son entrée aux Jeux olympiques.

La décision finale devrait être prise le vendredi 9 juin à Lausanne, lors d'une réunion convoquée à court préavis afin de discuter de la possibilité d'accorder, en même temps plus tard cette année, les droits d'organisation des Jeux de 2024 et de 2028 aux villes de Paris et de Los Angeles.

«Maintenant que nous avons une rencontre le 9 juin, il est logique d'en profiter, a indiqué vendredi le CIO. Par ailleurs, une décision rapide serait bénéfique à toutes les parties impliquées.»

Le basketball à trois contre trois — une version jouée sur un terrain de dimension réduite — semblait destiné à être inclus lors des Jeux de 2016 à Rio. L'idée a finalement été abandonnée parce que les organisateurs brésiliens avaient de la difficulté à préparer la programmation régulière.

Les responsables de la Fédération internationale de basketball (FIBA) croient maintenant que l'inclusion du basketball à trois contre trois — autant pour les femmes que pour les hommes — est de mise puisque les disciplines de la planche à roulettes et de l'escalade sportive ont reçu confirmation, l'an dernier, qu'elles seraient du programme des Jeux de Tokyo.

«Des sports urbains ont été ajoutés. Il n'y a pas meilleur sport urbain que le basket à trois contre trois, a indiqué à l'Associated Press le secrétaire général de la FIBA, Patrick Baumann. Ce serait le mariage parfait.»

L'addition du basketball à trois contre trois aurait aussi pour effet d'ajouter 96 athlètes au quota des Jeux de 2020, un élément crucial de la proposition. Mais ne vous attendez pas à ce que LeBron James tente d'ajouter à son palmarès en joignant une équipe de trois contre trois.

«C'est un beau rêve, par contre, a déclaré Baumann au cours d'un récent entretien. Notre objectif est que le trois contre trois crée d'aussi grandes vedettes.»

Le CIO tente d'attirer un public plus jeune et de faire la promotion de l'égalité des sexes. Toutefois, il ne veut pas aller au-delà de 310 épreuves où seront distribuées des médailles et du nombre de 11 000 athlètes qui doivent être logées et profiter de sites d'entraînement.

Certaines des propositions prévoient des compétitions mixtes et des épreuves à relais en utilisant le pool d'athlètes déjà existant.

Les fédérations de sports comme le canoë, l'aviron et le tir élimineraient des épreuves réservées aux hommes pour ajouter des compétitions pour les femmes.

Les responsables des sports cyclistes veulent bonifier la programmation sur piste, qui a été déplacée dans un vélodrome situé à Izu, à environ 130 km de Tokyo.

Par ailleurs, en réglant le dossier de la programmation de Tokyo plus tôt que prévu, le CIO se donnerait plus de temps pour se concentrer sur les candidatures de Jeux de 2024 et de 2028 lors de sa réunion des 9 et 10 juillet.

Paris semble posséder une longueur d'avance pour les Jeux de 2024 alors que Los Angeles accepterait d'organiser ceux de 2028.