NOUVELLES
02/06/2017 11:41 EDT

La Premier League passe à la banque

L'argent pleut littéralement sur le soccer anglais, la Premier League ayant enregistré des gains records, à l'issue de sa première saison depuis l'entrée en vigueur de la nouvelle entente de droits de télédiffusion.

Le champion d'Angleterre Chelsea a reçu une prime de 172 millions d'euros (262 M $), a annoncé vendredi la richissime ligue qui a redistribué 4,12 milliards de dollars à ses 20 pensionnaires au terme de la saison 2016-2017.

Les Blues ont ainsi touché 102 M $ de plus que ce qu'avait obtenu Leicester l'an dernier pour son titre surprise. Les inconnus Foxes avaient ainsi reçu "seulement" 160 M $ en 2016. Un an plus tard, ils ont touché 201 M $ en n'étant que 12es du championnat.

Les droits de télé constituent la majeure partie des primes redistribuées aux clubs de Premier League. Conséquence de leur explosion, les Black Cats de Sunderland, bons derniers au classement en 2017, ont reçu autant (160 M $) que le champion en 2016.

Tottenham, le dauphin de Chelsea, s'est lui vu octroyer 253 M $ après sa belle saison. Une somme toutefois légèrement inférieure à celles reçues par Manchester City (257 M $) et Liverpool (254 M $), qui suivent pourtant les Spurs au classement mais qui ont bénéficié d'une meilleure exposition médiatique.

Le nouvel accord de répartition des droits de télévision pour les clubs de l'élite anglaise, valorisé à plus de 10 milliards de dollars pour la période 2016-19, est entré en vigueur l'été dernier.