NOUVELLES
02/06/2017 08:11 EDT | Actualisé 02/06/2017 08:20 EDT

Climat : pas de déclaration commune UE-Chine en raison d'un différend commercial (source UE)

La Chine et l'Union européenne ne sont pas parvenues à publier une déclaration commune sur le climat, vendredi à Bruxelles, en raison de divergences persistantes sur les questions commerciales, a déclaré à l'AFP une source européenne.

"L'UE et la Chine n'ont pas signé de déclaration écrite sur le climat en raison de divergences sur le +statut d'économie de marché+ de la Chine", a expliqué cette source.

"L'UE et la Chine sont d'accord sur tout, sauf sur la question du commerce, mais les différences sont en train de s'aplanir", a précisé de son côté le porte-parole de la Commission européenne, Margaritis Schinas.

Les Européens, comme les Américains, refusent d'accorder le statut d'économie de marché à Pékin, qu'ils accusent de dumping dans certains secteurs, en particulier l'acier.

Deuxième puissance économique mondiale, la Chine estime avoir droit à ce traitement qui lui serait plus favorable que celui qui lui est réservé actuellement. Elle a d'ailleurs déposé au printemps un recours devant l'OMC, pour protester contre l'attitude des Européens.

"Concernant les questions de surcapacités dans l'acier et le commerce, nous sommes en train de rapprocher nos positions, mais nous n'y sommes pas encore parvenus", a reconnu le président de la Commission, Jean-Claude Juncker au cours d'une conférence de presse, retardée de plusieurs heures par le contentieux commercial.

Lorsque la Chine avait adhéré à l'Organisation Mondiale du Commerce en 2001, il avait été stipulé que les autres pays membres de l'OMC pouvaient la traiter comme une économie non-marchande pendant 15 ans, ce qui permettait notamment à ses partenaires de bénéficier d'une certaine marge de manoeuvre concernant les droits de douane sur ses exportations en cas de dumping.

Cette période a pris fin en décembre 2016, mais l'UE et les Etats-Unis ont néanmoins décidé de conserver des règles sévères qui les protègent contre les produits chinois à bas prix inondant leurs marchés.

La Chine considère que le refus de lui accorder le statut d'économie de marché est un exemple de "protectionnisme déguisé".

clp/agr/bds