NOUVELLES
02/06/2017 13:30 EDT | Actualisé 02/06/2017 13:40 EDT

Climat: le PDG de Dow Chemical critique à son tour le retrait américain

Andrew Liveris, le PDG du groupe d'agrochimie américain Dow Chemical en attente d'un feu vert sur sa fusion avec le rival DuPont, a fermement critiqué vendredi le retrait des Etats-Unis de l'accord de Paris sur le climat.

"Au vu des tendances qui ont cours dans le monde, nous devons investir afin de rejeter moins de carbone dans l'atmosphère. Je pense que les Etats-Unis doivent montrer la voie. Donc les leaders ne quittent pas la table, ils y restent. C'est pourquoi je suis déçu", a déclaré M. Liveris à la chaîne d'informations financières CNBC.

Il a insisté sur le fait que son entreprise est globale et essaie de combiner science et affaires tout en prenant en compte les considérations environnementales. "C'est un nouveau modèle économique pour nous tous, la durabilité", a-t-il dit.

M. Liveris vient ajouter son nom à la liste déjà longue de grands patrons américains ayant critiqué la décision de Donald Trump, qui a causé jeudi un choc à travers le monde.

Sa prise de position est toutefois singulière et risquée parce qu'elle intervient au moment où Dow Chemical cherche à obtenir le feu vert des autorités américaines pour finaliser sa fusion à 130 milliards de dollars avec DuPont.

Cette transaction, qui doit créer le numéro deux mondial des semences et le numéro trois des produits phytosanitaires, a déjà obtenu l'approbation sous conditions de la Commission européenne.

lo/jld/bdx

DOW CHEMICAL