NOUVELLES
02/06/2017 12:13 EDT | Actualisé 02/06/2017 12:13 EDT

Attentats de Paris: le frère du coordinateur présumé inculpé en Belgique

Charles Platiau / Reuters
Jesse Hughes (L) and Dave Catching, members of Eagles of Death Metal band, mourn in front of the Bataclan concert hall to pay tribute to the shooting victims in Paris, France, December 8, 2015. The band Eagles of Death Metal, known as EODM, was performing at the Bataclan when the deadliest of the Islamic State attacks took place in Paris on November 13. REUTERS/Charles Platiau

Un Belge de 30 ans, Yassine Atar, arrêté dans la foulée des attentats du 22 mars 2016 à Bruxelles, a également été inculpé dans le cadre du volet belge de l'enquête sur les attentats du 13 novembre 2015 à Paris, a annoncé vendredi le parquet fédéral belge.

Un juge d'instruction a inculpé "Yassine A. (...) du chef d'assassinats terroristes et de participation aux activités d'un groupe terroriste en qualité de dirigeant" pour son rôle présumé dans les attaques dans la capitale française, a précisé le parquet dans un communiqué.

Une source proche de l'enquête a confirmé qu'il s'agissait de Yassine Atar, le frère d'Oussama Atar qui est toujours en fuite et considéré par les enquêteurs comme un des coordinateurs à partir de la Syrie des attentats à Bruxelles (32 morts) et Paris (130 morts).

"L'intéressé a comparu (vendredi) devant la chambre du conseil du tribunal de première instance à Bruxelles, qui a confirmé sa détention pour un mois", a ajouté le parquet, qui s'est refusé à donner d'autres détails.

Yassine Atar avait été arrêté cinq jours après les attentats de Bruxelles avec deux autres hommes. Les domiciles de proches, notamment de sa soeur Asma et de leur mère, Malika Benhattal, ont fait l'objet de plusieurs perquisitions. Toutes deux avaient même été brièvement interpellées.

Selon la chaîne privée belge de télévision RTL-TVI, Yassine Atar était en possession d'une clef qui donnait accès à une planque de la commune bruxelloise de Schaerbeek où avaient été constituées les ceintures explosives utilisées à Paris et où Salah Abdeslam, le seul membre encore vivant des attentats du 13 novembre, s'était caché après les attaques dans la capitale française.

Selon la même source, des "résidus d'explosifs" ont également été détectés sur Yassine Atar.

Oussama et Yassine Atar sont des cousins des frères El Bakraoui, qui se sont fait exploser dans le métro et à l'aéroport de Bruxelles le 22 mars 2016.

Fin avril dernier, neuf personnes, dont quatre liées à des suspects interpellés dans l'enquête sur les attentats de Bruxelles avaient été arrêtées au cours d'une vaste opération antjihadiste à Barcelone (nord-est de l'Espagne) à laquelle avait participé la police belge.

Selon le journal La Libre Belgique, ce sont "spécifiquement des proches de Yassine, plutôt que d'Oussama, qui ont été visés" pendant ces opérations. "Trois des contacts de Yassine Atar ont ainsi été interpellés", écrivait le quotidien belge.

LIRE AUSSI :

» Cet homme est soupçonné d'être un coordinateur des attentats de Paris et Bruxelles

VOIR AUSSI:

Suivez-nous sur Twitter

INOLTRE SU HUFFPOST

Galerie photo Attentats au Bataclan Voyez les images