NOUVELLES
02/06/2017 05:38 EDT | Actualisé 02/06/2017 06:00 EDT

Afghanistan: appel à libérer 2 otages après des menaces talibanes

Une université afghane a appelé vendredi les talibans à libérer un Américain et un Australien enlevés l'an dernier, après des menaces des insurgés sur des otages étrangers en cas d'exécutions des leurs par les autorités.

Les deux hommes, des professeurs de l'Université américaine de Kaboul enlevés en août, étaient apparus pour la première fois en janvier dans une vidéo des talibans.

"L'Université américaine de Kaboul appelle à la libération immédiate et inconditionnelle de nos amis et collègues Kevin King et Timothy Weeks", a indiqué l'institution.

"Kevin et Tim sont innocents. Tous deux sont venus pour donner des cours à de jeunes Afghans, pour les aider à contribuer aux efforts de reconstruction de l'Afghanistan", selon le communiqué.

Le président afghan Ashraf Ghani pourrait prochainement ordonner l'exécution de 11 prisonniers talibans et appartenant au réseau Haqqani, a appris l'AFP de source gouvernementale.

La décision interviendrait apparemment en représailles à l'attentat de mercredi à Kaboul, au cours duquel au moins 90 personnes ont péri.

Le renseignement afghan a accusé le réseau Haqqani, un groupe armé allié des talibans à l'origine de nombreuses attaques contre les forces étrangères et locales en Afghanistan, et soupçonné d'entretenir des liens avec des cercles militaires au Pakistan voisin.

Actuellement engagés dans leur traditionnelle "offensive de printemps", les talibans ont pour leur part nié toute implication.

Ils ont menacé de se livrer à de "dures et exemplaires attaques", y compris au meurtre d'otages étrangers détenus par eux, si le gouvernement exécute les 11 prisonniers, selon un communiqué sur leur site.

Les talibans détiennent également depuis 2012 le Canadien Joshua Boyle et son épouse américaine Caitlan Coleman, ainsi que leurs deux fils nés en captivité.

ac/ahe/mdr