NOUVELLES
01/06/2017 17:59 EDT

Un peu de Rouge et Or sur la ligne offensive des Eskimos

Parmi les 12 joueurs en lutte pour un poste au sein de la ligne offensive des Eskimos, on retrouve deux anciens du Rouge et Or de l'Université Laval, Danny Groulx et Jean-Simon Roy.

Un texte de Patrick Henri

Danny Groulx participe à un troisième camp avec les Eskimos. Choix de premier tour des Eskimos, septième au total en 2015, sa carrière a pris son envol plus rapidement.

En raison de nombreuses blessures au sein de la ligne offensive, il a été utilisé comme partant lors de six matchs des Eskimos en 2015. Au total, il a disputé 10 des 18 parties de l’équipe.

Sa deuxième saison a été plus frustrante. En raison de blessures, il n’a pris part qu’à un seul match, le dernier de la saison. Malgré la frustration, il tire un peu de positif de sa saison passée sur la liste des blessés.

J’ai appris beaucoup l’an passé. J’ai pu améliorer ma technique, j’ai pu analyser le jeu et je le comprends mieux. 

Danny Groulx, ligne offensive, Eskimos

Au cours de l’hiver, son entraînement avait deux buts, mieux bouger et être plus fort.

Un peu plus de français dans le vestiaire

Avec leur choix de deuxième tour au plus récent repêchage, les Eskimos ont sélectionné un autre ancien du Rouge et Or, Jean-Simon Roy.

Questionné sur ce que son ancien coéquipier peut apporter aux Eskimos, Danny Groulx répond avec le sourire « il amène plus de toughness et plus de français dans le vestiaire. »

Il poursuit, avec le sourire : « on est un bon groupe de Québécois dans l’équipe et on amène de quoi de spécial dans ce vestiaire-là. »

On compte au total sept joueurs québécois au camp des Eskimos.

Pas trop dépaysé

Pour Jean-Simon Roy, la rigueur du camp d’entraînement n’est pas trop différente de ce qu’il a connu à l’Université Laval.

Roy admet passer ses soirées à étudier le cahier de jeux des Eskimos. Il peut compter sur Groulx pour l’aider si certains jeux semblent plus compliqués.

Le plus grand défi, c’est la vitesse à laquelle il faut apprendre les jeux.

Jean-Simon Roy, ligne offensive, Eskimos

Des joueurs bien entraînés

Six anciens joueurs de ligne offensive du Rouge et Or prennent part à des camps d’entraînement dans la LCF cette saison.

Outre Groulx et Roy, on retrouve Pierre Lavertu à Calgary, Charles Vaillancourt en Colombie-Britannique, Jason Lauzon-Séguin à Ottawa et Philippe Gagnon à Montréal.

Si tous ces joueurs, sauf Jean-Simon Roy, ont été des sélections de premier tour, il y a une explication selon l’entraîneur de la ligne offensive des Eskimos, Mike Gibson.

Les joueurs qui arrivent de Laval ont tous été bien entraînés et ils ont tous un excellent sens du football.

Mike Gibson, entraîneur, ligne offensive, Eskimos

Tous ces joueurs ont joué pour l’entraîneur-chef Glen Constantin, mais surtout pour l’entraîneur de la ligne offensive du Rouge et Or, Carl Breenan.

Rien de garanti

Parmi les 12 joueurs qui tentent de remporter un poste sur la ligne offensive, on ne retrouve que trois recrues, Roy, Kwabena Asare, un choix de sixième tour au plus récent repêchage, et Devin Davis, un Américain.

Le fait qu’il soit encore admissible pour jouer une autre saison dans les rangs universitaires ne devrait pas jouer contre Roy, quand viendra le temps de faire la sélection finale.

Le fait qu’il puisse jouer comme centre ou comme garde est un atout pour lui. Les Eskimos comptent seulement quatre joueurs qui peuvent occuper la position de centre, Roy est présentement utilisé comme deuxième centre, derrière le vétéran Justin Sorensen.

Ce n’est pas moi qui prendrai la décision finale, mais selon moi, il est prêt pour jouer dans la LCF.

Mike Gibson, entraîneur, ligne offensive, Eskimos

Quant à Groulx, il devra prouver lors des matchs préparatoires qu’il est en pleine santé et prêt pour disputer une saison entière avec les Eskimos.

Saison terminée pour Cory Greenwood

Les Eskimos ont confirmé la nature de la blessure qu’a subie Cory Greenwood à l’entraînement lundi. Le secondeur canadien s’est déchiré le ligament croisé antérieur et devra se faire opérer. Il ne jouera pas cette saison.

Il s’agit d’une lourde perte pour les Eskimos qui avaient de grandes attentes envers celui qui a disputé 48 matchs dans la NFL avec les Chiefs de Kansas City.