NOUVELLES
01/06/2017 00:40 EDT | Actualisé 01/06/2017 01:00 EDT

Un pétrolier attaqué au large du Yémen (coalition arabe)

Un pétrolier battant pavillon des îles Marshall a subi une attaque à la roquette alors qu'il traversait le détroit stratégique de Bab al-Mandeb qui sépare le Yémen de la Corne de l'Afrique, a annoncé jeudi la coalition arabe qui intervient au Yémen.

Trois roquettes antichar ont été tirées sur le pétrolier à partir d'une embarcation mercredi matin, a précisé, dans un communiqué, la coalition conduite par l'Arabie saoudite qui appuie militairement le gouvernement yéménite face aux rebelles chiites Houthis.

"Aucun membre de l'équipage n'a été touché", a précisé la coalition dans son communiqué publié par l'agence officielle SPA.

Le pétrolier a poursuivi sa route en mer Rouge, selon la même source.

La coalition a annoncé l'ouverture d'une enquête pour identifier les auteurs de l'attaque. Elle a accusé dans le passé les rebelles chiites de menacer la navigation internationale.

"La contrebande d'armes et de munitions au profit des rebelles Houthis menace la sécurité de la navigation dans cette partie stratégique du monde", a-t-elle souligné.

La guerre au Yémen a éclaté après la conquête en 2014 par les rebelles d'une grande partie du territoire et l'intervention militaire de la coalition arabe en mars 2015 pour aider le pouvoir à les stopper. Les Houthis, originaires du Nord, sont alliés avec les militaires restés fidèles à l'ex-président Ali Abdallah Saleh.

Les rebelles ont pris le contrôle de la côte yéménite en 2016, jusqu'à menacer Bab al-Mandeb, mais ont été repoussés plus au nord à la faveur d'une opération de la coalition.

Selon l'ONU, la guerre au Yémen a fait plus de 8.000 morts depuis mars 2015.

bur-ak/mh/vl