NOUVELLES
01/06/2017 09:01 EDT | Actualisé 01/06/2017 11:40 EDT

Un espace lounge de réalité virtuelle ouvre ses portes à Toronto

Ce nouvel espace veut démocratiser l'accessibilité à la réalité virtuelle. Cette nouvelle forme de technologie coûte encore très cher et très peu de gens peuvent se la payer.

Un texte de Kevin Sweet

La réalité virtuelle requiert un disque dur très puissant qui peut coûter plusieurs milliers de dollars. Ce qu’il faut surtout c’est de l’espace. Donc, ce n’est pas tout le monde qui peut se permettre d’avoir une expérience en réalité virtuelle à la maison.

Jonah Brotman, cofondateur de House of VR

Un espace futuriste

House of VR, un espace futuriste sur 2 étages situés sur la rue Queen West près de Bathurst, a récemment ouvert ses portes

Il y a différentes cabines équipées d’un système informatique appelé « HTC Vive » qui comportent une manette pour chaque main et un casque de réalité virtuelle.

Vous mettez le casque et vous plongez dans un monde virtuel.

« C’est une expérience immersive très difficile à expliquer », dit Jonah Brotman. « Il faut mettre le casque et l’essayer soi-même pour comprendre ».

Le monde virtuel que vous voyez dans le casque est aussi superposé sur un grand écran vert qui est situé devant vous ce qui permet à vos amis de suivre vos aventures.

La technologie au profit de l’art

House of VR ne s’adresse pas uniquement aux amateurs de jeux vidéos, appelés « gamers », qui jouent plutôt physiquement en solitaire. Mais cet espace veut offrir des activités à faire en groupe.

C’est une bonne façon de développer des relations avec vos amis, les membres de votre famille. Même des entreprises veulent louer l’espace pour amener leurs employés et jouer des jeux pour contribuer à l’esprit d’équipe.

Jonah Brotman, cofondateur de House of VR

House of VR offre des programmes interactifs où il est possible de compétitionner dans des disciplines sportives. Il est aussi possible de créer des oeuvres d’art.

« Ce que nous voulons démontrer c’est que l’art et la technologie ne sont qu’un », dit Jonah Brotman.

On peut également s’asseoir dans un fauteuil et regarder tranquillement un spectacle en réalité virtuelle, dont Kurios et O du Cirque du Soleil.

La réalité virtuelle ne vous donne pas l’impression de regarder le spectacle, mais plutôt, d’en faire partie.

Au service de la santé

Les fondateurs de House of VR vont aussi collaborer avec des spécialistes de la santé, notamment des physiothérapeutes.

« Les gens ne suivent pas toujours les conseils de leurs physiothérapeutes parce qu’ils trouvent ça ennuyant de faire les exercices. On veut trouver une façon de dynamiser cette forme de thérapie et la réalité virtuelle peut aider. »

Jonah Brotman croit aussi que bien utilisée, la réalité virtuelle pourrait être bénéfique pour ceux qui souffrent de syndrome post-traumatique et de la maladie d’Alzheimer.

« C’est une façon de permettre à des patients qui souffrent d’alzheimer ou de démence de sortir de chez eux et de vivre une expérience qui leur permettrait de voyager sans même quitter la ville de Toronto. Dans le cas de l’alzheimer, la réalité virtuelle pourrait même permettre de recréer des souvenirs qu’ils ont oubliés et qu’ils puissent les revivre. », dit Jonah Brotman.

« La réalité virtuelle c’est le comme le Wild West », dit-il. Le potentiel est énorme.

Combien ça coûte?

  • Louer une cabine : 25$ pour une demi-heure, peu importe le nombre de personnes dans votre groupe.
  • Écouter un spectacle en réalité virtuelle : 12,50$ par demi-heure ou 20$ par heure.