NOUVELLES
01/06/2017 07:23 EDT | Actualisé 01/06/2017 08:00 EDT

Sri Lanka : des diplomates occidentaux indignés par les violences anti-musulmans

Des diplomates occidentaux en poste au Sri Lanka ont exhorté jeudi les autorités à enquêter sur une vague de violence qui vise les musulmans dans cette île de l'océan Indien à majorité bouddhiste.

Au cours du mois écoulé, plus d'une dizaine d'actes de pyromanie ont été recensés contre des magasins appartenant à des musulmans, des mosquées et un cimetière musulman, mais la police n'a encore arrêté aucun suspect.

En signe de solidarité avec la communauté musulmane, qui compte pour moins de 10% de la population sri-lankaise, Tung-Lai Margue, ambassadeur de l'Union européenne dans le pays, s'est rendu dans une mosquée de Colombo. Il a pressé le gouvernement de rapidement appréhender et juger les responsables de ces actes de violence.

"Il est capital que le gouvernement et la police fassent en sorte que les crimes haineux ne restent pas impunis", a dit M. Margue dans un communiqué publié après sa visite à la mosquée Dewatagaha.

L'ambassadeur de l'UE était accompagné de diplomates australiens, canadiens, néerlandais, norvégiens, sud-africains et suisses.

Les défenseurs des droits de l'homme craignent un regain de tension entre les différentes communautés, voire des affrontements, si la police ne procède pas rapidement à des arrestations.

aj/gde/mct