NOUVELLES
01/06/2017 01:46 EDT | Actualisé 01/06/2017 02:00 EDT

Ligue des Champions - Higuain entre revanche et sérénité

Gonzalo Higuain n'avait pas sa place au Real parce qu'il est moins fort que Benzema, il passe toujours à côté des finales, il a coûté trop cher à la Juventus. Samedi à Cardiff, en finale de la Ligue des Champions, l'Argentin, pleinement épanoui à Turin, aura l'occasion de faire quelques mises au point.

Finale du Mondial-2014 puis des Copa America 2015 et 2016: c'est surtout avec le maillot de l'Argentine que "Pipita" a collectionné les occasions ratées dans les matches les plus importants. Mais avec Naples également, un penalty manqué qui aurait pu offrir en 2015 la Ligue des Champions à son équipe, a contribué à sa réputation de "croqueur".

Paniqué à l'approche du trophée, Higuain ? Lundi, lors du Media Day organisé par la Juventus, l'Argentin est en tous les cas apparu extrêmement détendu, conscient que le potentiel offensif de son équipe ne repose pas que sur lui.

"Ce que je donnerais pour un but en finale ? On espère gagner, peu importe qui marque", a-t-il dit. "Je joue en Europe depuis 11 ans. Je sais à peu près contrôler mes émotions", a-t-il simplement ajouté avant de changer de sujet, invitant son équipe à "écrire l'histoire".

Alors, d'autres que lui se sont chargés de défendre la saison et la carrière de l'attaquant argentin.

"Avant la demi-finale contre Monaco, vous disiez qu'il ne marquait pas en Ligue des Champions et il a mis deux buts. Contre le Barça, il n'a pas marqué mais il a été très bon. Samedi, il marquera ou pas, mais je sais qu'il fera une très belle finale", a ainsi déclaré lundi son entraîneur Massimiliano Allegri.

Le défenseur central Giorgio Chiellini a lui dressé le portrait d'un attaquant "très, très complet", moins obsédé par le seul but que par le passé et capable par "ses déplacements d'aider l'équipe, de garder le ballon pour faire monter le bloc". "Il est sans problème sur le podium des meilleurs N.9 du monde", a conclu "Giorgione".

- 'émotions étranges' -

Sur la question du Real Madrid et de la difficile concurrence avec Benzema, c'est son frère et agent Nicolas qui a pris le relais, lors d'une interview avec la radio espagnole Radio Marca.

"Chaque semaine, tout le monde se demandait s'il valait mieux faire jouer mon frère ou Benzema, ça n'était pas possible. Mais il n'y aura pas d'idée de revanche. Cela serait impossible car il a passé sept années formidables en Espagne", a-t-il dit.

L'avant-centre de la Juventus a de son côté reconnu que la finale de samedi serait un "match évidemment particulier".

"Cette saison, j'ai aussi joué contre Naples. Ce sont des choses que le football te fait affronter. Tout n'est pas beau dans le foot, avec parfois des émotions étranges. Le match de samedi sera porteur ce type d'émotions, mais je ferai tout pour aider la Juventus à gagner", a-t-il expliqué.

Si Higuain fait de ce dernier match de la saison une affaire infiniment plus collective qu'individuelle, c'est aussi que sa première saison turinoise, débutée avec le poids des 90 millions d'euros payés à Naples pour son transfert, est déjà un succès.

Sur le plan statistique, il s'agit de la deuxième meilleure saison de sa carrière, avec 32 buts en 54 matches, dont certains qui ont pesé lourd, face à la Roma ou au Torino en championnat, contre Naples en Coupe ou Monaco en C1.

Toute la saison, la rage de vaincre de l'Argentin s'est nourrie de la culture de la victoire du club bianconero, qui n'avait plus croisé de buteur si prolifique depuis Trezeguet.Higuain et la Juventus se sont trouvés.

stt/lrb

JUVENTUS FOOTBALL CLUB