NOUVELLES
01/06/2017 08:51 EDT | Actualisé 01/06/2017 09:00 EDT

GP d'Italie - MotoGP: Rossi apte, même s'il a "encore des douleurs"

Le pilote italien de MotoGP Valentino Rossi (Yamaha), qui était incertain en raison d'une blessure au thorax et aux abdominaux et dit ressentir "encore des douleurs", est apte à disputer le Grand Prix d'Italie dimanche, sur le circuit du Mugello, a annoncé son équipe jeudi.

"Valentino Rossi est déclaré apte à participer au Grand Prix d'Italie ce week-end", a assuré Yamaha dans un communiqué, après un examen médical sur place qui s'est avéré concluant.

"Je me sens assez bien, a ensuite précisé le nonuple champion du monde, en conférence de presse. Je peux bouger sans trop de douleur, je suis assez optimiste. Bien sûr, je ne suis pas à 100%, j'ai encore mal, mais nous ne sommes que jeudi. Espérons que mon état s'améliore encore d'ici dimanche."

La participation du recordman de victoires sur le circuit italien (7) était incertaine à cause d'un traumatisme thoracique et abdominal contracté dans une chute lors d'un entraînement de motocross la semaine dernière. Rossi avait été hospitalisé 24 heures "car il lui était difficile de respirer".

"Après un saut, j'ai atterri en dehors de la piste, sur un terrain non préparé, a-t-il raconté. La moto s'est arrêtée, je suis tombé devant. Je pense avoir heurté le guidon et aussi le sol."

"Pour moi, à la fois physiquement et mentalement, le motocross est le meilleur entraînement possible. Mais après cet accident, je pense que ma carrière (dans cette discipline, ndlr) est terminée", a-t-il plaisanté.

"Heureusement, dans les deux derniers jours, mon état s'est amélioré, parce qu'après l'accident, pendant deux ou trois jours, c'était très douloureux dans l'estomac et la poitrine (...) J'étais assez négatif sur mes chances de disputer la course."

"Maintenant, il faut voir ce qui se passe quand je pilote", a conclu le +Docteur+. "Quand je bouge sur la selle, quand je change de direction et aussi quand j'attaque fort. Il faut bien respirer et c'est encore douloureux. Ce sont les points sur lesquels je dois savoir si j'ai assez récupéré."

"Je me sens chanceux, a-t-il toutefois affirmé. Avec ce genre de +crash+, c'est facile de se casser quelque chose et de rater deux courses parmi les plus importantes de la saison."

Le vétéran de 38 ans est troisième du Championnat du monde à 23 points de son coéquipier espagnol Maverick Vinales et six d'un autre Espagnol, Dani Pedrosa (Honda).

pel-agu/syd

YAMAHA MOTOR