NOUVELLES
01/06/2017 16:03 EDT | Actualisé 01/06/2017 16:15 EDT

Des MRC réclament leur part des projets éoliens

Une douzaine de préfets de MRC de l'Est du Québec réclament que le gouvernement impose un actionnariat communautaire dans tous les nouveaux projets éoliens destinés à l'exportation.

Réunis jeudi matin à l'Assemblée nationale pour faire pression sur Québec, les préfets ont rappelé leur volonté de s'associer à des entreprises privées et de participer à la hauteur de 50 % dans ces nouveaux projets de parcs éoliens, dont l'électricité sera vendue aux États-Unis.

Un décret gouvernemental imposé à Hydro-Québec en 2009 avait forcé les entreprises privées à établir ce type de partenariat. L’accord permettait aux communautés de toucher des revenus pour développer leur région, puisque ces parcs éoliens étaient situés sur des terres publiques.

Cette obligation ne fait toutefois pas partie du nouvel appel d’offres.

Ce qu’on demande actuellement, c’est ni plus ni moins que la reconduction de cette obligation de participation communautaire dans les projets destinés à l’exportation.

Gilbert Scantland, président de la régie intermunicipale de l'Énergie Gaspésie Iles-de-la-Madeleine

En ce moment, plusieurs MRC de l’Est du Québec sont partenaires à 50 % de parcs éoliens au Bas-Saint-Laurent et en Gaspésie.

Ils affirment que leurs investissements produisent des rendements moyens d'environ 12 %.

D’après les informations de Paul Huot