NOUVELLES
01/06/2017 06:10 EDT | Actualisé 01/06/2017 06:20 EDT

Des jardineries belges "spécialisées dans le cannabis" perquisitionnées (parquet)

La police a effectué jeudi trente perquisitions à travers la Belgique visant une chaîne de magasins de jardinage et de produits pour l'horticulture soupçonnée de s'être spécialisée dans la vente du matériel nécessaire à la culture du cannabis, a indiqué le parquet fédéral.

Vingt personnes ont été interpellées dans le cadre de cette enquête conduite par la police judiciaire de Dinant (sud du pays), a précisé le parquet dans un communiqué. Un juge d'instruction devait se prononcer prochainement sur leur maintien éventuel en détention.

Les 30 perquisitions ont eu lieu aux quatre coins de la Belgique, de Charleroi (sud-ouest) à Anvers (nord-est) et de Bruxelles à Namur (sud).

Officiellement, la société, qui exploite des magasins en région bruxelloise, de Namur et de Charleroi a pour activité "l'aménagement de jardin", la vente de produits horticoles ou encore le conseil pour prendre soin de ses plantes à domicile.

Mais, selon l'enquête, celle-ci "a en réalité pour activité essentielle de proposer à la vente tout le matériel très spécialisé nécessaire à la culture de cannabis, y compris les conseils d'utilisation de ce matériel et d'optimalisation des cultures", explique le parquet fédéral.

Cette société "déploierait ces activités dans tout le pays et ceci depuis des années", selon la même source.

Pour la justice, les responsables de la chaîne de magasins, dont le nom n'a pas été cité par le parquet, pourraient avoir constitué une "organisation criminelle" en agissant comme "facilitateur" de la production de stupéfiants, dont la production, la détention et la vente sont interdites en Belgique.

Selon la télévision publique RTBF, la société incriminée s'appelle Terra Terra. Les lieux d'implantation de ses magasins correspondent à ceux décrits par le parquet.

siu/agr/mr