NOUVELLES
01/06/2017 13:35 EDT | Actualisé 01/06/2017 13:40 EDT

Coupe de l'America - Les Britanniques, entre le pire et le meilleur

En difficultés depuis le début de la compétition, les Britanniques ont oscillé jeudi entre le pire et le meilleur lors du 2e tour des qualifications de la 35e Coupe de l'America dans la baie de Great Sound (Bermudes).

A deux jours de l'élimination de l'un des cinq challengers en lice, les Néo-zélandais sont en pole position avec 6 points, suivis des Britanniques (5) et des Japonais (3). En bas du tableau, deux équipes sont à égalité avec 2 points: les Suédois et les Français.

Mais finalement la meilleure équipe de ces qualifications n'est autre que le defender, Oracle Team USA, qui s'est invité aux deux premiers tours de qualifications et qui domine avec 7 points. Mais lui n'a pas le spectre de l'élimination.

Samedi, seules quatre équipes accéderont aux demi-finales, pour une finale des challengers prévue du 10 au 12 juin.

Les Britanniques, qui avaient 2 points d'avance après avoir remporté les World Series en 2016, ont eu toutes les peines du monde à capitaliser sur leur avance.

Le bateau de Sir Ben Ainslie a été bien en deçà de ce qu'il avait démontré ces dernières semaines à l'entraînement.

Pire, jeudi face aux Néo-zélandais, les Anglais ont jeté l'éponge!

Land Rover BAR est parti en tête mais très vite Team New Zealand a pris de la vitesse pour passer devant les Anglais. Le catamaran britannique a commis une erreur qui l'a davantage éloigné de son rival. A mi-parcours, il pointait à 4 minutes, puis à 6 minutes 25 secondes.

- Sans public -

C'est alors que Sir Ben Ainslie a appelé l'organisation pour signifier qu'il renonçait à poursuivre cette manche. Les Kiwis avaient déjà franchi la ligne en vainqueur.

Land Rover BAR est revenu sur l'eau pour le dernier match de la journée, face aux Français.

En quête absolue de victoire, Groupama Team France a joué une partie très serrée malgré une pénalité infligée en zone de pré-départ pour avoir gêné le bateau Land Rover BAR.

Les Français avaient toutes leurs chances mais les Britanniques ont fait montre d'agressivité pour prendre l'ascendant en fin de parcours.

Les Français ont encaissé leur 2e défaite de la journée, après celle contre les Japonais de Softbank.

Peu après, l'équipe japonaise n'a pas démérité face à Oracle, le syndicat avec lequel elle a signé un partenariat pour préparer cette Coupe de l'America.

Les Américains ont pris une pénalité avant le départ, les Japonais sont partis devant. Mais Oracle a mis Softbank sous pression en les talonnant d'à peine 20 secondes pour les pousser à la faute et leur prendre la tête de la course. Ils se sont imposés avec une marge de 32 secondes.

Cette 5e journée s'est étrangement déroulée... sans public. Jeudi était initialement une journée de repos, elle a été utilisée pour combler le report des matches de la veille (faute de vent). Mais l'organisation a choisi de laisser le village d'accueil fermé.

sc/cd

ORACLE

SOFTBANK