NOUVELLES
01/06/2017 11:56 EDT | Actualisé 01/06/2017 12:20 EDT

Arabie: deux "terroristes" tués dans l'explosion d'un véhicule (responsable)

Deux "terroristes" ont été tués jeudi dans l'explosion d'un véhicule dans une région où se concentre la minorité chiite dans l'est de l'Arabie saoudite, a indiqué un responsable du ministère des Affaires étrangères.

Le responsable n'a pas précisé l'origine de cette explosion survenue dans la ville chiite de Qatif, dans la province Orientale du royaume sunnite, cible ces dernières années d'attentats meurtriers revendiqués par le groupe jihadiste sunnite Etat islamique (EI).

"Deux terroristes recherchés ont été tués dans l'explosion", a écrit sur son compte Twitter, Fayçal ben Farhan, un conseiller au ministère des Affaires étrangères.

Les autorités saoudiennes utilisent le terme "terroriste" pour qualifier aussi bien les jihadistes de l'EI que les activistes impliqués dans des actions criminelles dans la province Orientale, dans des attaques contre les forces de sécurité et des protestations antigouvernementales.

Selon un témoin à Qatif, "l'explosion a été énorme". De nombreux véhicules de secours ont afflué sur les lieux après l'explosion et la police a bouclé la zone en déployant des véhicules blindés.

Des images et des vidéos circulant sur les réseaux sociaux et présentées comme celles de l'explosion, ont montré un véhicule en feu au milieu d'une rue, d'où se dégageait une épaisse fumée noire.

Sur d'autres images, on pouvait voir un corps carbonisé près du véhicule après l'extinction du feu par les pompiers.

L'explosion a eu lieu en plein ramadan, le mois de jeûne sacré musulman.

L'Arabie saoudite a été le théâtre depuis fin 2014 d'une série d'attaques et d'attentats revendiqués par l'EI et visant principalement la minorité chiite ainsi que les forces de sécurité. Des dizaines de personnes ont été tuées, notamment dans la province Orientale.

Le groupe ultraradical sunnite EI considère les musulmans chiites comme des hérétiques.

En février, les autorités saoudiennes ont annoncé le démantèlement de plusieurs cellules de jihadistes liées à l'EI dans plusieurs régions du pays. Et en janvier, elles ont arrêté 16 suspects pour liens avec deux jihadistes.

L'Arabie saoudite est membre de la coalition internationale qui, sous la conduite des Etats-Unis, combat les jihadistes de l'EI en Syrie et en Irak.

Sa province Orientale, riche en pétrole, abrite la majeure partie des chiites qui se plaignent régulièrement par ailleurs de persécution et de marginalisation.

Dans la foulée du Printemps arabe, des manifestations de chiites avaient eu lieu dans la province Orientale marquées par des heurts meurtriers entre police et manifestants. Mais la tension était retombée en 2012 après l'accueil favorable par des dignitaires chiites de la province Orientale à la création d'un centre de dialogue interconfessionnel entre sunnites et chiites.

it/ny/tp/feb