NOUVELLES
01/06/2017 08:53 EDT | Actualisé 01/06/2017 09:00 EDT

35 ans après la guerre, identification des Argentins tombés aux Malouines

Les familles de 123 "soldats inconnus" argentins tombés pendant la guerre des Malouines pourront bientôt aller se recueillir devant leur tombe: le 19 juin, le CICR entame dans l'archipel de l'Atlantique sud une mission pour les identifier.

Une équipe de dix experts, dont deux Argentins et deux Britanniques, formée par le Comité international de la Croix-Rouge (CICR), exhumera les restes des soldats dans le cimetière de Darwin pour prélever des échantillons osseux. Les échantillons seront ensuite comparés avec l'ADN des familles des soldats.

"Le travail sur le terrain doit débuter le 19 juin et se prolonger jusqu'à fin août, les résultats sont attendus fin 2017", a déclaré jeudi le patron de la mission du CICR, Laurent Corbaz, lors d'une conférence de presse à Buenos Aires, avant de partir samedi pour les Malouines.

"Nous allons essayer d'en identifier le plus possible, mais on ne peut pas garantir un résultat à 100%. Il y a plus de familles cherchant un proche, que de tombes", poursuit le dirigeant du CICR, organisation spécialisée dans l'identification des victimes de confits, des Balkans au Moyen-Orient.

Après la guerre qui a opposé les forces britanniques et argentines, les victimes argentines ont été enterrées dans un cimetière à deux heures de route de Port Stanley, la principale ville de l'archipel.

Les tombes des 123 soldats qui n'ont pas pu être identifiés portent une plaque disant "soldat argentin que Dieu seul connait". A l'époque, les militaires britanniques avaient organisé une cérémonie et rendu les honneurs militaires aux soldats argentins morts aux Malouines.

C'est le début de l'hiver aux Malouines, un vent glacial balaie les îles peuplées de seulement 3.000 personnes. Le climat compliquera la tâche des experts, mais le choix s'est porté sur cette saison, car il y a moins de tourisme et pour des raisons de logistique.

Du printemps à l'automne, des paquebots de croisières accostent à Port Stanley et le cimetière de Darwin est régulièrement visité par les Argentins venant fleurir les tombes.

Un dégel dans les relations entre les deux pays depuis l'arrivée au pouvoir du président de centre-droit Mauricio Macri en 2015 a rendu possible la mission, validée et financée conjointement par le Royaume-Uni et l'Argentine.

La Guerre des Malouines, déclenchée par l'Argentine qui a envahi l'archipel qu'elle revendique, a duré 74 jours et fait 649 morts dans les rangs argentins et 255 côté britannique.

L'Argentine revendique les Malouines depuis que des troupes britanniques les ont occupées en 1833, alors que les autorités et la population étaient argentines.

ap/tup/glr