NOUVELLES
30/05/2017 02:05 EDT | Actualisé 30/05/2017 02:20 EDT

Un Autrichien accusé de crimes de guerre en Ukraine extradé de Pologne vers l'Autriche

Un combattant autrichien soupçonné d'avoir commis des "crimes de guerre" dans le conflit opposant forces loyalistes et séparatistes prorusses en Ukraine a été extradé par la Pologne vers l'Autriche, a-t-on appris mardi auprès du parquet autrichien.

Visé par un mandat d'arrêt européen émis par la justice autrichienne, Benjamin F., 25 ans, avait été interpellé fin avril par des garde-frontières polonais alors qu'il s'apprêtait à quitter la Pologne pour l'Ukraine.

Il lui est notamment reproché d'avoir tué des prisonniers alors qu'il combattait aux côtés des forces ukrainiennes dans le secteur de l'aéroport de Donetsk au printemps 2016.

L'Autrichien a été extradé lundi et incarcéré, a indiqué le parquet de Wiener Neustadt, près de Vienne.

Selon des informations recueillies par l'agence autrichienne APA auprès du ministère de la Défense ukrainien, le suspect avait appartenu du 17 mai 2016 au 15 décembre à la 59e brigade des forces régulières ukrainiennes.

Le parquet autrichien avait émis le mandat d'arrêt en février, quelques jours après que Benjamin F., un ancien engagé de l'armée autrichienne, eut accordé une longue interview sur ses activités en Ukraine au quotidien autrichien Kurier.

Sans évoquer de possibles crimes, le jeune homme, originaire d'une petite localité des Alpes autrichiennes, avait témoigné de sa fascination pour la guerre et les combats, déclenchant, selon des informations de presse, des investigations plus poussées des services de sécurité autrichiens.

Entendu lors d'un bref passage en Autriche l'hiver dernier, Benjamin F. n'avait pas été inquiété, le fait de combattre dans une armée étrangère n'étant pas illégal en soi en droit autrichien.

L'Autrichien avait également affirmé à Kurier avoir combattu quelques semaines début 2005 dans le nord de la Syrie aux côtés des milices kurdes YPG, alliées de la coalition internationale contre l'organisation Etat islamique.

phs/pg