NOUVELLES
30/05/2017 08:45 EDT | Actualisé 30/05/2017 09:00 EDT

Tiger Woods endormi au volant au moment de son arrestation

L'ancienne star du golf Tiger Woods était endormi au volant de sa voiture au moment de son arrestation pour conduite sous influence, dans la nuit de dimanche à lundi, selon le procès verbal de la police de Jupiter (Floride) rendu public mardi.

Selon le policier qui a procédé à son arrestation, Woods "était endormi au volant, ceinture de sécurité bouclé, et a dû être reveillé". "Le moteur de sa voiture tournait, les feux stop étaient allumés, ainsi que le clignotant droit", poursuit le document.

Le véhicule de Woods, une berline noire d'une marque de luxe allemande, était garé sur la voie droite de la route, ce qui a alerté le policier en patrouille et l'a conduit à s'approcher du véhicule.

Lorsqu'il s'est adressé à Woods, le policier a aussitôr remarqué que celui "parlait lentement, sans articuler", tout en notant qu'il avait été "coopératif mais confus".

"Woods a déclaré qu'il revenait de Los Angeles où il avait joué au golf, qu'il ne savait pas où il se trouvait, il a ensuite changé l'endroit d'où il venait et où il allait, il a demandé s'il se trouvait loin de son domicile", indique le procès verbal.

Woods, dont la photo le montrant fatigué et mal rasé prise par la police de Jupiter, a fait la veille le tour du monde, a présenté ses excuses lundi soir et a expliqué son état par "une réaction inattendue à une prescription médicale".

Le document détaille les tests réalisés par le policier pour déterminer l'état de Woods à qui il a été demandé de se tenir en équilibre sur un pied, de suivre un marquage au sol et de poser un doigt sur son nez.

L'ancien N.1 mondial n'a réussi aucun de ces tests. Lorsqu'il lui a été demandé de réciter l'alphabet à l'envers, il a fallu lui expliquer à plusieurs reprises, avant qu'il n'y parvienne.

Le rapport confirme, comme l'a annoncé Woods lui-même lundi, que son taux d'alcoolémie était négatif.

Le joueur de golf le plus célébre de la planète, vainqueur de 14 titres du Grand Chelem, a été opéré en avril dernier du dos pour la quatrième fois depuis 2014.

Il a indiqué à la police qu'il prenait quatre médicaments, dont de la Vicodine, un puissant antidouleurs.

Woods, dont la carrière a été ternie par les révélations de ses infidélités et son divorce acrimonieux en 2010, a fait son retour sur le circuit professionnel fin 2016 après 15 mois d'absence sur blessure, mais il a dû mettre fin rapidement à sa saison 2017 à cause de nouvelles douleurs au dos.

jr/syd