NOUVELLES
30/05/2017 06:35 EDT | Actualisé 30/05/2017 06:41 EDT

Profits en baisse pour la Banque Laurentienne au 2e trimestre

MONTRÉAL — La Banque Laurentienne (TSX:LB) a vu ses profits nets fléchir au premier trimestre, période au cours de laquelle l'institution financière a inscrit des charges de restructuration et d'ajustement totalisant plus de 7 millions $.

Elle a affiché mardi un bénéfice net de 44,6 millions $, ou 1,19 $ par action, par rapport à 45,7 millions $, ou 1,43 $ par action, à la même période il y a un an.

Pour la période de trois mois terminée le 30 avril, ses revenus se sont établis à 238,8 millions $, en progression de cinq pour cent, stimulés notamment par l'acquisition des activités canadiennes de CIT Group réalisée l'an dernier.

Abstraction faite des éléments non récurrents, la Laurentienne a engrangé un profit ajusté de 51,6 millions $, ou 1,19 $ par action, par rapport à 52,7 millions $, ou 1,43 $ par action, au deuxième trimestre en 2016.

Cette performance trimestrielle a en partie répondu aux attentes des analystes sondés par Thomson Reuters, qui tablaient sur un profit ajusté par action de 1,37 $ sur des recettes de 240 millions $.

L'automne dernier, l'institution financière avait annoncé un plan de transformation visant à faire passer son réseau de 150 à 100 succursales, ce qui devrait se traduire par l'élimination de 300 postes une fois que le processus sera complété.

Cet élément a représenté une charge de restructuration de 1,25 million $ au cours du trimestre alors que les frais liés à l'intégration de CIT Group ont été d'environ 5 millions $.

Elle a par ailleurs indiqué que le prix payé pour l'acquisition de l'entreprise américaine Northpoint Commercial — annoncée le 18 mai — était estimé entre 325 et 350 millions $ CAN.

En début de séance, à la Bourse de Toronto, le titre de la Banque Laurentienne se négociait 52,35 $, en recul de 13 cents, ou 0,25 pour cent.