NOUVELLES
29/05/2017 20:19 EDT

Les provinces de l'Atlantique vont connaître une croissance modérée au cours des prochaines années

L'Île-du-Prince-Édouard devrait connaître une croissance économique de 1,8% cette année, soit la plus forte en Atlantique, selon le Conference Board du Canada.

La région de l'Atlantique va connaître une croissance modérée au cours des deux prochaines années. Le vieillissement de la population qui est intimement lié à l’offre de main-d'œuvre est le facteur déterminant qui freine la croissance des provinces.

Même si les secteurs de la production de biens du Nouveau-Brunswick jouissent de perspectives plus favorables pour les deux prochaines années, l'évolution démographique et le peu d’investissements de la part des entreprises vont limiter la croissance du PIB à 1,0 % cette année.

L'Île-du-Prince-Édouard devrait connaître une croissance économique de 1,8 % cette année, soit la plus forte des maritimes, selon le Conference Board du Canada. Cette croissance serait largement soutenue par les secteurs touristique et manufacturier.

Avec une contraction de 3,0 % de son économie, Terre-Neuve-et-Labrador sera la seule province canadienne en récession cette année. L'économie de la province sera toutefois stimulée par la production pétrolière au projet Hebron qui doit commencer en 2018, à ce moment-là, le PIB réel devrait enregistrer un rebond.

Les perspectives économiques de la Nouvelle-Écosse figurent parmi les plus faibles au Canada, avec des projections de 0,5 % cette année. Les travaux de construction navale en cours à Halifax stimulent le secteur manufacturier, mais le secteur de la construction devrait diminuer après l'achèvement de plusieurs grands projets et le peu d'investissements qui se pointe à l'horizon.