NOUVELLES
30/05/2017 09:11 EDT | Actualisé 30/05/2017 09:25 EDT

Les proches de femmes autochtones assassinées ou disparues témoignent

WHITEHORSE — Les premières audiences de l'Enquête nationale sur les femmes et les filles autochtones disparues ou assassinées s'amorcent mardi à Whitehorse, au Yukon.

Les audiences, qui prendront place dans une tente, verront défiler 13 représentants de quatre familles ayant accepté de témoigner.

La commissaire en chef, Marion Buller, dit s'attendre à une longue journée, car ses quatre collègues et elle livreront leur discours d'ouverture avant de laisser les participants s'exprimer aussi longtemps qu'ils le souhaitent.

Les audiences ont été lancées lundi par une cérémonie du feu sacré à l'aube, suivie d'un repas traditionnel en soirée. Elles s'étireront jusqu'à la cérémonie de clôture prévue jeudi.

Les autres séances au sein des communautés autochtones ont été repoussées à l'automne, mais Marion Buller souligne que celles de Whitehorse s'amorcent dès maintenant en raison de la volonté des participants d'aller de l'avant.