NOUVELLES
30/05/2017 19:15 EDT

Le projet de loi sur l’aréna Guertin en commission parlementaire la semaine prochaine

Le projet de loi concernant l'aréna Guertin sera étudié en commission parlementaire à Québec, le mercredi 7 juin.

Si les élus provinciaux votent pour le projet de loi 227, les coûts de l'aréna s'élèveront à 79 millions de dollars, payés par le partenaire Vision Multisports Outaouais (16 millions), la Ville de Gatineau (36,5 millions) et le gouvernement du Québec (26 millions).

Depuis plusieurs mois, le projet de loi privé pour le nouvel aréna des Olympiques divise les membres du Conseil municipal.

Le conseiller municipal du district Touraine, Denis Tassé, a déjà communiqué son intention de se rendre à l’Assemblée nationale afin d’exprimer ses réserves à la Commission de l’aménagement du territoire.

M. Tassé, qui est pressenti comme candidat à la mairie, dénonce la décision du conseil municipal d’accorder le contrat à l’organisme sans but lucratif Vision Multisports Outaouais sans procéder à un appel d’offres.

« Ce qui est important pour moi, c’est de dire : "Est-ce que le citoyen en a eu pour son argent" », a-t-il déclaré lors d’un point de presse mardi après-midi.

D'autres conseillers municipaux critiquent le projet

Quatre conseillers municipaux, Jocelyn Blodin, Louise Boudrias, Sylvie Goneau et Denise Laferrière se sont joints à M. Tassé et ont demandé au gouvernement provincial de rejeter le projet de loi dans sa forme actuelle.

Dans une lettre, les conseillers dénoncent un projet qui « contrevient aux principes intrinsèques d'une saine gestion des contrats publics » et qui « ne permet en aucun cas d'offrir des garanties requises aux citoyens de Gatineau ».

Le maire de Gatineau, Maxime Pednaud-Jobin, devra répondre à ces critiques devant les députés provinciaux le 7 juin.

« Le processus suit son cours comme prévu. J’ai confiance que le projet de loi va être adopté d’ici la fin de la session [parlementaire] », a pour sa part, déclaré le conseiller municipal du district de Limbour, Cédric Tessier.

Avec les informations de la journaliste Nathalie Tremblay