NOUVELLES
29/05/2017 21:44 EDT

Le Manitoba envisage une loi pour réduire les commotions cérébrales chez les jeunes

Le gouvernement provincial du Manitoba se penche sur de nouveaux règlements visant la détection et la réduction du nombre de commotions cérébrales chez les jeunes athlètes.

Un projet de loi présentement à l’étude à l’Assemblée législative exigerait que tout organisme de sport provincial ainsi que toute équipe sportive scolaire adoptent des protocoles pour les jeunes pouvant avoir subi une commotion pendant qu'ils font de l'exercice.

La loi obligerait les responsables sportifs à retirer un athlète du jeu si l’on soupçonne qu’il a subi une commotion cérébrale. Elle exigerait également d’obtenir l’approbation d’un médecin avant d’autoriser le jeune à recommencer à jouer.

La ministre des Sports, de la Culture et du Patrimoine, Rochelle Squires, ajoute qu’il y aura aussi des formations obligatoires pour entraîneurs et athlètes.

Le médecin Michael Ellis, qui est directeur du programme de gestion des commotions cérébrales à la clinique PanAm de Winnipeg, dit que la loi permettra de mieux sensibiliser le public quant à la démarche à suivre vis-à-vis d'un jeune ayant subi ce genre de traumatisme.

Il est attendu que le projet prenne force de loi à l’automne.