NOUVELLES
30/05/2017 00:44 EDT | Actualisé 30/05/2017 01:01 EDT

La loi spéciale forçant la reprise des activités de la construction est adoptée

QUÉBEC — Le projet de loi 142 qui doit mettre fin à la grève des travailleurs de la construction a été adopté à 76 voix contre 21, mardi matin, par les députés de l'Assemblée nationale; il n'y a pas eu d'abstention.

Par conséquent, dès mercredi, les salariés de la construction reprendront le travail sur les chantiers. De leur côté, les parties patronale et syndicale sont tenues de poursuivre les discussions en vue de conclure de nouvelles ententes négociées dans les quatre secteurs de l'industrie.

Les négociateurs des deux parties seront accompagnés au plus tard jusqu'au 30 octobre prochain de médiateurs nommés par la ministre responsable du Travail, Dominique Vien. Si ces pourparlers échouent, la ministre choisira elle-même les sujets litigieux qui seront soumis à l'arbitre.

La loi 142 prévoit aussi une augmentation de salaire de 1,8 pour les travailleurs, de même que le maintien des conditions de travail prévues dans les conventions collectives échues, jusqu'au règlement du différend.

L'adoption du projet de loi a donc mis fin à sept jours de grève dans le secteur de la construction.

La pièce législative a été attaquée de toutes parts, lundi, alors que des centaines de travailleurs de la construction ont convergé à Québec pour protester.