NOUVELLES
29/05/2017 21:05 EDT

L'alliance vert-orange en C.-B., mauvaise nouvelle pour l’Alberta, dit l’opposition

Le NPD au pouvoir en Alberta a accueilli sans effusion de joie le soutien des verts à leurs homologues néo-démocrates de la Colombie-Britannique, pendant que l'opposition n'y voit que du négatif.

Un texte de Nicolas Pelletier

« C’est clair que ce ne sera pas bon pour l’Alberta », a lancé d’emblée le député de l’opposition officielle Wildrose, Nathan Cooper.

C’est que les deux partis qui viennent de s'entendre en Colombie-Britannique ont fait campagne contre l'expansion du pipeline Trans Mountain, qui transporte du pétrole albertain vers la côte pacifique.

Le sujet devrait figurer dans l'accord qui sera présenté mardi par les deux partis, a dit le chef des verts de Colombie-Britannique, pour qui ce sujet est « crucial ».

« Ce qui est clair aujourd’hui, a quant à lui déclaré le chef du Wildrose, Brian Jean, c’est que peu importe la forme que prendra le gouvernement de la Colombie-Britannique, une majorité de députés s’opposera ouvertement à nos pipelines. »

Il est revenu à la charge contre le groupe-conseil sur les sables bitumineux formé par Rachel Notley en demandant le renvoi de deux membres, Karen Mahon et Tzeporah Berman, qui de l’avis de Brian Jean, « collaborent à l’agenda du NPD et des verts de la Colombie-Britannique pour qui l’opposition à Kinder Morgan est un enjeu critique ».

« Notre pipeline ira de l'avant »

La vice-première ministre de l’Alberta et ministre de la Santé, Sarah Hoffman, a réitéré ses félicitations à tous ceux qui ont participé aux élections sans en dire plus sur la position de son gouvernement néo-démocrate face à la formation anticipée d’un gouvernement minoritaire du NPD dans la province voisine.

« Nous avons hâte d'être [mardi] afin d’avoir plus de détails, mais nous sommes prêts à accueillir à Edmonton quiconque sera en fonction lors du Conseil de la fédération à venir », a-t-elle déclaré en faisant référence à la rencontre qui aura lieu à Edmonton du 17 au 19 juillet.

Concernant le pipeline Trans Mountain, Sarah Hoffman s’en est remise à la décision du gouvernement fédéral d’approuver le projet.

Nous faisons confiance au fédéral, ils ont pris une décision et notre pipeline ira de l’avant.

Sarah Hoffman, vice-première ministre de l’Alberta et ministre de la Santé

Elle a ajouté que si l’Alberta en a besoin, le gouvernement provincial n’hésitera pas à utiliser le statut d’intervenant qu’il a obtenu dans la contestation judiciaire liée à l'approbation de l'expansion du pipeline Trans Mountain.