NOUVELLES
30/05/2017 09:49 EDT | Actualisé 30/05/2017 10:00 EDT

Grèce: enquête sur le renvoi éventuel d'un journaliste turc, candidat à l'asile

La police grecque a ouvert mardi une enquête sur le renvoi présumé d'un journaliste turc, demandeur d'asile en Grèce, après que la Fédération internationale des droits de l'homme (FIDH) a protesté, a-t-on appris de source policière.

Selon la FIDH, la Grèce a refoulé la semaine dernière le directeur de publication du magazine Nokta, Murat Capan, condamné récemment dans son pays à 22 ans et 6 mois ans de prison.

Alors qu'ils avaient exprimé aux autorités grecques leur volonté de demander d'asile, Murat Capan et deux Turcs ont été arrêtés par "cinq personnes cagoulées" et livrés le 24 mais aux autorités turques, selon la section grecque de la FIDH.

Ce journaliste a été arrêté le jour même en Turquie.

L'organisation a dénoncé "la violation du droit international" et réclamé "une enquête immédiate".

"Nous allons déposer une plainte et saisir le parquet", a affirmé à l'AFP Kostis Papaïoannou, président de section grecque de la FIDH.

Interrogé sur cette affaire, une source policière grecque a affirmé à l'AFP qu'"une enquête (avait) été ordonnée pour voir ce qui s'est passé".

De nombreux Turcs ont fui en Grèce et d'autres pays européens à la suite de la purge qui a suivi le putsch avorté du 15 juillet.

Plus de 47.000 personnes dont plus d'une centaine de journalistes, ont été arrêtées, accusées de liens avec Fethullah Gulen, considéré par les autorités turques comme le cerveau du putsch.

Athènes a refusé d'extrader en Turquie des militaires turcs qui ont fui leur pays au lendemain du putsch.

Toutefois, la FIDH s'inquiète que "des refoulements coordonnés" depuis la Grèce aient eu lieu récemment.

"Il nous semble que désormais il y a des refoulements coordonnés des candidats à l'asile turcs", a déclaré Kostis Papaïoannou.

hec/fjb