NOUVELLES
29/05/2017 21:25 EDT

Des réactions d'appui à l'alliance NPD-verts

L'un à la suite de l'autre, les défenseurs de l'environnement ont applaudi la décision du Nouveau Parti démocratique et du Parti vert de s'allier pour former un gouvernement minoritaire néo-démocrate en Colombie-Britannique.

Un texte de Noémie Moukanda

La chef du Parti vert du Canada et députée de Saanich-îles du Golfe a dirigé ses félicitations directement à Andrew Weaver et à son équipe dont elle salue « la ténacité et les efforts de ces dernières semaines » pour en arriver à cette alliance. Elizabeth May estime qu'ils ont démontré « ce que les verts savent faire de mieux : collaborer pour le meilleur intérêt des gens ».

Dans son communiqué de presse, Elizabeth May associe cette union des forces à l'opposition aux grands projets énergétiques que Christy Clark avait appuyés.

Les verts de la C.-B. et le NPD ont déclaré leur opposition claire au projet de pipeline Trans Mountain de Kinder Morgan et au barrage du Site C, nuisible à l'environnement et inutile.

Elizabeth May, chef du Parti vert du Canada

Mme May revient sur le fait que les verts provinciaux ont insisté sur « la nécessité d'une réforme électorale » ainsi que sur la volonté « d'écarter les gros sous de la politique ». « L'opportunité d'un véritable changement est immense », souligne-t-elle.

Un frein à Kinder Morgan

Plusieurs groupes environnementaux ont réagi favorablement à l'alliance des verts et des néo-démocrates. Greenpeace a été le premier à se prononcer.

La responsable de la campagne sur le pétrole de Greenpeace Canada, Jessica Wilson, affirme que les Britanno-Colombiens qui ont voté pour le changement se rapprochent du but.

Il ne tient qu'au NPD et aux verts de « saisir cette occasion sans précédent de construire un programme qui met en avant les personnes et l'environnement », indique Jessica Wilson. Elle précise que cela passe par « la mise en œuvre de la représentation proportionnelle, le rejet des gros sous de la politique ainsi que le rejet de projets dévastateurs comme Kinder Morgan et le Site C ».

La coopération entre les verts et le NPD est une opportunité sans précédent de mettre un frein à Kinder Morgan.

Jessica Wilson, responsable de la campagne sur le pétrole de Greenpeace Canada

L'organisation non gouvernementale indépendante souligne l'opposition des Britanno-Colombiens au projet d'expansion de l'oléoduc Trans Mountain qui s'est notamment exprimée avec la marche de 75 km dimanche.

Greenpeace ne manque pas de mettre en lumière que « le premier appel public à l'épargne [PAPE] de Kinder Morgan Canada pour financer la construction de Trans Mountain se tiendra mardi, lorsque les actions commenceront à se négocier à la Bourse de Toronto ».

L'organisme environnemental STAND.earth met en avant le fait que le moment n'est pas opportun pour Kinder Morgan et son PAPE.

Quiconque envisage un investissement dans ce projet devrait y penser à deux fois, car le chemin pour parvenir à ce pipeline vient encore un peu plus de se compliquer.

Sven Biggs, militant STAND.earth

Le militant de STAND.earth, Sven Biggs, estime par ailleurs qu'à partir de maintenant, les risques liés à l'oléoduc Trans Mountain ne concernent plus seulement les Britanno-Colombiens, mais aussi « les potentiels investisseurs ».

Le géant énergétique Kinder Morgan a toutefois annoncé qu'il va de l'avant avec son PAPE.

Les employés hospitaliers aussi

Le syndicat des employés hospitaliers de la Colombie-Britannique (HEU) n’est pas en reste quant à cette alliance.

La secrétaire gestionnaire des affaires, Jennifer Whiteside, félicite Andrew Weaver et John Horgan pour cet « accord historique pour un gouvernement progressiste qui place les gens au centre des décisions politiques ».

Après 16 ans du régime du Parti libéral, nous avons du pain sur la planche pour réparer le système de santé et rendre la vie plus abordable pour les familles de C.-B..

Jessica Whiteside, secrétaire gestionnaire des affaires, HEU

Jessica Whiteside dit que le HEU « s'engage à travailler avec John Horgan, Andrew Weaver ainsi que les membres de leur caucus pour atteindre ces objectifs ».

Les détails de cette alliance seront révélés mardi, jour où la première ministre Christy Clark se prononcera aussi sur ses intentions.