NOUVELLES
30/05/2017 02:30 EDT | Actualisé 30/05/2017 02:40 EDT

Dames/C1 - Jessica Houara-d'Hommeaux: "Ce serait très compliqué pour moi de voir gagner le PSG"

Le PSG, elle y a joué sept ans en défense et c'est son "club de coeur". Mais comme le dit à l'AFP Jessica Houara-d'Hommeaux, aujourd'hui à Lyon, "ce serait très compliqué" pour elle "de voir gagner le PSG" en finale de la Ligue des champions dames jeudi à Cardiff.

Q: Jessica Houara-d'Hommeaux, vous avez joué sept ans au PSG. Quel souvenir gardez-vous de ce club ?

R: "Beaucoup de souvenirs car j'ai tout connu dans ce qui est mon club de coeur, il faut bien le dire. Le football amateur, quand nous travaillions ou lorsque nous étions étudiantes avec les entraînements en soirée puis le passage vers le professionnalisme avec l'arrivée des Qataris. C'est toujours particulier pour moi de jouer contre le PSG".

Q: Pourquoi avez-vous quitté le PSG et choisi l'OL ?

R: "Lyon m'avait demandée et j'avais envie de franchir un cap après sept ans au PSG où je me plaisais beaucoup et où j'avais mes habitudes. Je voulais aussi me mettre en danger footballistiquement en intégrant un effectif avec beaucoup de concurrence de la part de joueuses de haut niveau. Ce n'était pas une décision facile et j'ai mis du temps avant de dire oui mais je souhaitais progresser et gagner des titres".

Q: Quels enseignements tirez-vous de vos trois confrontations avec le PSG cette saison ?

R: "Les trois matches étaient différents. Cet hiver, les Parisiennes ont gagné 1-0 contre le cours du jeu et en étant solides défensivement. Au Parc OL, elles ont voulu nous presser plus haut mais elles ont perdu 3-0 en concédant deux buts sur attaques rapides. Et en finale de Coupe de France, elles ont de nouveau joué plus bas. Cela s'est avéré payant car nous n'avons gagné qu'aux tirs au but. Les entraîneurs doivent trouver la bonne tactique quand on a déjà affronté trois fois le même adversaire. Il faut avoir quelques clés pour surprendre tactiquement. Il est difficile d'assurer que le PSG adoptera la même tactique. Il faut s'attendre à quelques changements de la part de Patrice Lair (ex-coach de l'OL passé au PSG). Maintenant, les deux clubs se connaissent par coeur et pour Lyon, il est difficile de surprendre. Les deux équipes ont des profils de joueuses qui permettent de débloquer des situations par leur talent individuel".

Q: Comment abordez-vous cette finale sachant que Lyon est tenant du titre ?

R: "Cela reste une finale. Notre objectif est de réaliser le triplé (Coupe-championnat-C1) pour la seconde fois de rang. Il faut absolument gagner et pour ma part encore plus car je suis à l'OL pour gagner la Ligue des Champions et ce serait très compliqué pour moi de voir gagner le PSG d'où je viens".

Q: La perspective de réaliser un second triplé met-elle une pression supplémentaire ?

R: "Que ce soit pour le PSG ou l'OL, c'est une pression positive. Les deux clubs ont besoin de gagner cette finale. Nous avons cette pression car nous voulons gagner le triplé et le PSG veut remporter son premier trophée européen. C'est d'autant plus important pour Paris que, sans victoire, le club parisien ne sera pas européen la saison prochaine".

Q: Vos deux derniers matches européens au Parc OL ont été décevants, suscitant des critiques de Jean-Michel Aulas. Comment les avez-vous perçues ?

R: "Comme tout président qui aime son club, quand on perd en Coupe d'Europe, cela reste compliqué pour lui car il a l'habitude de voir son équipe gagner tous ses matches. Nous savions que nous n'avions pas livré nos meilleures performances. Nous avons pris les critiques comme nous devions les prendre. C'est un chef d'entreprise et c'est le monde du travail. C'est le +boss+. C'était justifié et il avait le droit de le dire. Pour cette finale, il saura venir au bon moment pour nous soutenir même si nous n'avons pas besoin de motivation supplémentaire pour une finale de Coupe d'Europe. Il met une pression bienveillante. Nous le sentons toujours derrière nous. C'est plutôt agréable. Il fait tout pour nous".

Propos recueillis par François-Jean TIXIER

fjt/fga/pgr/dhe