NOUVELLES
30/05/2017 01:36 EDT

Le cannabis inverserait le processus de vieillissement du cerveau des souris

Juanmonino via Getty Images
Heap of marijuana

La mémoire de souris âgées est revenue à un niveau semblable à celui de la mémoire de jeunes rongeurs après un traitement à faible dose comprenant un ingrédient actif du cannabis, montrent les travaux de chercheurs allemands et israéliens.

Un texte d'Alain Labelle

Comme les autres organes, le cerveau vieillit. La première conséquence tangible du phénomène est la diminution des capacités cognitives avec l’âge.

On peut le remarquer, par exemple, lorsqu’il devient difficile d'apprendre de nouvelles choses ou encore de porter son attention sur plusieurs choses en même temps. Ce processus biologique est normal, mais il peut également favoriser la démence.

Les chercheurs tentent depuis plusieurs décennies de trouver des moyens pour ralentir ou même d'inverser ce processus. Or, des scientifiques des universités de Bonn en Allemagne et de Jérusalem en Israël ont réussi à y arriver chez la souris.

Ces rongeurs ont une espérance de vie relativement courte et montrent les premiers signes clairs de vieillissement cérébral autour de l’âge de 12 mois.

Les chercheurs ont administré une petite quantité de THC, l’ingrédient actif du cannabis, à des souris de 2, 12 et 18 mois sur une période de 4 semaines pour tester leur capacité d’apprentissage et de mémorisation par la suite.

Celles qui avaient reçu un placebo ont montré des pertes cognitives habituellement liées à l’âge.

Toutefois, les souris qui avaient été traitées avec du THC ont montré des capacités cognitives semblables à celles du groupe contrôle, où les souris sont âgées de 2 mois.

«Le traitement a complètement inversé les pertes de performances des vieux rongeurs.» - Andreas Zimmer, Université de Bonn

Prochaine étape: des essais sur les humains

Des doses légères de THC ont été administrées aux souris pour s’assurer qu’il n’y a pas d’effet toxique.

Des produits du cannabis sont déjà en vente comme médicaments, par exemple pour soulager la douleur. La prochaine étape consiste à mener un essai clinique chez l’humain pour déterminer si le THC inverse également les processus de vieillissement dans le cerveau et s'il peut accroître les capacités cognitives.

Les chercheurs, dont les travaux sont publiés dans la revue Nature Medecine, ont bon espoir d’obtenir des résultats concluants, ce qui pourrait même permettre de créer des médicaments qui s’attaquent à la démence liée à l’âge.

LIRE AUSSI:

» Quel serait le prix d'un gramme de cannabis légal?

» Cette université enseigne à faire pousser du cannabis

» Quels ministres fédéraux ont déjà fumé du «pot»?

Voir aussi:

Galerie photo La légalisation de la marijuana en bref Voyez les images