NOUVELLES
30/05/2017 09:37 EDT | Actualisé 30/05/2017 09:41 EDT

Anthony Pratte-Lops, accusé de meurtre, a encore changé d'avocat

Anthony Pratte-Lops, accusé du meurtre de son ancienne petite amie Daphné Huard-Boudreault, a changé d'avocat pour une deuxième fois.

L'homme âgé de 22 ans était de retour au palais de justice de Saint-Hyacinthe mardi matin.

Il sera désormais représenté par les avocats Marion Burelle et Alexandra Pineault. Le duo remplace Marie-Ève D'Anjou qui s'était auparavant occupée du dossier.

Un complément de preuve a été remis mardi par la Couronne, a affirmé en entrevue téléphonique Me Burelle.

L'avocat dit qu'il devra évaluer tout le dossier pour voir si la divulgation de la preuve est complète et déterminer l'approche qu'il entend donner à cette cause de meurtre. Il a indiqué qu'il était trop tôt pour dire s'il entend plaider la non-responsabilité criminelle pour cause de troubles mentaux, une possibilité qui avait été évoquée par Me D'Anjou.

La prochaine étape sera de déterminer une date pour la tenue de l'enquête préliminaire.

Anthony Pratte-Lops sera de retour en Cour le 18 juillet.

Il avait été arrêté le 22 mars. Il est accusé d'avoir tué Daphné Huard-Boudreault, 18 ans, parce qu'il n'aurait pas accepté la récente rupture de son couple. La jeune femme avait été retrouvée grièvement blessée le 22 mars dans la résidence de ce dernier à Mont-Saint-Hilaire lorsqu'elle était allée récupérer ses effets personnels. Elle est morte peu de temps après.