BIEN-ÊTRE
03/06/2017 11:43 EDT | Actualisé 07/06/2017 09:04 EDT

300 raisons d'aimer Londres selon Geneviève Borne

Geneviève Borne

Dans une autre vie, Geneviève Borne était assurément anglaise. Amoureuse folle de la ville de Londres depuis sa toute première visite en 1995, l'animatrice qui ne peut passer une année complète sans retourner dans la capitale anglaise était la voyageuse tout indiquée pour rédiger le guide 300 raisons d'aimer Londres. Après New York, San Francisco, Paris et Montréal, c'est au tour de la ville de Big Ben d'être célébrée tout en mots d'amour et en photos divinement croqués par l'auteure au cœur mi-anglais, mi-québécois.

couverture

Pourquoi Londres et pourquoi toi, Geneviève Borne, comme auteure de ce livre 300 raisons d'aimer Londres?

''Londres est ma ville préférée dans le monde. C'est une ville qui me charme complètement et qui me plaît, car elle est en constante évolution, et ce malgré le fait qu'elle soit très attachée à ses traditions. On y retrouve le parfait mélange d'avant-garde et de traditions. Quand tu marches dans les rues de Londres, tu sais que tu marches sur 2 000 ans d'histoire. Cela reste dans l'énergie de la ville et c'est ce que j'aime et qui me fascine. Je n'arrête pas de casser les oreilles de mon entourage depuis des lunes en disant que Londres est ma ville préférée au monde et que c'est une ville extraordinaire. Aux Éditions de l'Homme aussi, on savait que c'était ma ville préférée. Lorsqu'est venu le temps d'aborder Londres dans cette série 300 raisons d'aimer, ils ont forcément pensé à moi. Comme je vais à Londres deux fois par année depuis 22 ans, j'étais franchement emballée. J'avais envie de transmettre aux gens ma passion pour Londres et de leur faire découvrir – au-delà des grands monuments qui valent aussi vraiment la peine d'être vus – tous ces endroits fascinants et peut-être un peu moins connus et dont la découverte est une expérience en soi.''

big ben

Big Ben

J'imagine que tu te souviens clairement de ton premier voyage à Londres?

''Oh que oui! Ce fut le coup de foudre! C'était en septembre 1995, j'avais été envoyé par Musique Plus y faire une entrevue avec le groupe Iron Maiden qui venait de se doter d'un nouveau chanteur. Je suis arrivée là-bas, j'ai pris un taxi noir et, lorsque j'ai croisé tous ces monuments que j'avais vus des milliers de fois dans des films, j'ai trouvé cela tellement beau. Je me suis dit: ça y est, je suis en amour! C'était vraiment un sentiment amoureux que je ressentais. Moi qui étais accro au mouvement new wave lorsque j'étais adolescente, je rêvais de l'Angleterre et de Londres ou ils avaient pris forme, depuis longtemps. J'ai donc prolongé ce premier voyage à Londres. Je ne voulais littéralement plus repartir. Depuis ce moment, j'y retourne une ou deux fois par année, chaque année.''

As-tu déjà pensé t'établir à Londres?

''Cela m'est souvent passé par la tête, oui. Je me suis souvent dit que s'il y avait une autre ville dans le monde où je pourrais vivre, c'est Londres parce que chaque fois que j'y vais, je m'y sens à la maison. J'aime vraiment tous les aspects de cette ville, que ce soit l'architecture, les gens, l'accent britannique ou les musées qui sont extraordinaires. J'aime me promener dans cette ville. La musique et la mode que je préfère viennent de Londres. Je suis une grande admiratrice de James Bond et des Beatles alors c'est une ville qui me rejoint beaucoup. La première fois que j'y suis allée, je me suis rendu compte qu'on est beaucoup plus anglais qu'on le pense; cela va au-delà du petit-déjeuner anglais qui ressemble étrangement à notre petit-déjeuner québécois. Il y a quelque chose dans l'air et dans les rapports avec les gens qui font qu'on s'y sent bien. Au niveau de l'architecture aussi: c'est une ville qui architecturalement ressemble beaucoup plus à Montréal qu'une ville comme Paris par exemple.''

Galerie photo 300 raisons d'aimer Londres selon Geneviève Borne Voyez les images

Tu me disais avoir un penchant pour le quartier de Kensington...

''Oui! J'aime Kensington parce que mon palais préféré est le Kensington Palace, le palais où vivait Lady Diana. J'aime qu'il soit un peu plus austère que le Buckingham Palace et j'adore me balader autour du palais, marcher sous les arches et profiter des grands jardins de fleurs. Il y a quelque chose de plus accessible et de moins intimidant qu'au Buckingham Palace. Ce quartier regroupe des lieux que j'adore: la rue Kensington High Street qui est très intéressante pour le shopping, où on retrouve le fascinant musée du design ou encore le Royal Albert Hall ou j'adore aller voir des spectacles. J'aime le fait qu'il y ait autant de rues très occupées que de quartiers résidentiels chaleureux où on retrouve de superbes maisons. Je m'imagine complètement vivre dans ce quartier.''

garden

Les jardins de fleurs du Kensington Palace

J'ai moi-même habité Londres lorsque j'étais plus jeune. Est-ce que mon ancien quartier – Camden Town – fait partie de tes 300 raisons d'aimer Londres?

''Bien sûr! Camden Town est un endroit que j'aime beaucoup, car c'est un quartier très jeune, axé sur la musique et sur la vie urbaine avec son grand marché très reconnu. C'est un lieu de rendez-vous pour les jeunes. Camden Town était aussi le quartier d'Amy Winehouse qui y a donné plusieurs spectacles à ses débuts et qui s'amusait parfois à passer derrière le bar de certains pubs pour servir les clients. Dans mon livre, j'ai baptisé Amy Winehouse la reine de Camden. C'est un quartier qui a aussi été témoin de plusieurs mouvements dans la musique et dans la mode, qui a vu passer beaucoup beaucoup de tendances.''

marché

Camden Market

As-tu des habitudes londoniennes comme tu peux en avoir ici à Montréal lorsque tu retournes à Londres, cette ville que tu connais désormais si bien?

''Tout à fait! Chaque fois, c'est comme un pèlerinage; il y a tous ces endroits que je veux revoir, ces monuments que je veux recroiser parce que je les aime, ces rues ou j'ai envie de marcher. Par contre, lorsque j'ai su que j'allais écrire ce livre, certains voyages ont été faits pour nourrir celui-ci et sont devenus des voyages de recherche. J'ai fait le bilan de ce que je connaissais déjà de la ville et je me suis demandé ce que je ne connaissais pas, ce qui était aussi vaste, car Londres est une si grande ville. J'ai passé deux mois à faire de la recherche sur place. Au fond, le livre 300 raisons d'aimer Londres se veut 300 coups de cœur à Londres. Mon mandat était donc de dénicher 300 coups de cœur et d'expliquer comment ces endroits font battre mon cœur. Je devais me demander ce que les gens allaient en penser, tout en relatant l'histoire et en donnant de l'information. Ce sont donc 300 endroits qui me touchent, ou j'aimerais emmener mes amis, qui valent le déplacement et qui suscitent une émotion. Évidemment, cela va avec mes propres goûts; c'est un livre basé sur des choix personnels. Si quelqu'un d'autre avait écrit le livre, il y aurait sans doute des choix bien différents. C'est la beauté de ce projet. Il n'y a pas de mauvais choix ni de mauvaises réponses. Ce sont 300 coups de cœur.''

Comment le livre est-il construit? Comment fait-on pour s'y retrouver?

'' Tout est classé par quartier. C'est en fait un parcours à travers la ville.Tu traverses les quartiers et tout est relié. Cela peut être un restaurant, un musée, un monument, une promenade, un moyen de transport, un parc, une boutique, un cimetière, un personnage historique, une bonne adresse mode, une rencontre, un petit musée original ou encore un pèlerinage relié à la musique que j'adore. On retrouve par exemple dans mon livre des lieux importants dans la carrière et la vie personnelle des Beatles, des Stones et de Jimi Hendrix.''

Ce sont de très propres (et magnifiques!) photos que l'on retrouve dans le livre. As-tu utilisé des photos que tu avais déjà prises ou es-tu retournée à Londres dans le but de faire de nouvelles photos avec un œil d'auteur de guide sur Londres?

''Il y a certaines photos que j'avais prises lors de précédents voyages. Des photos que j'aimais beaucoup et que j'avais envie de retrouver dans mon livre. Puis, on retrouve une foule d'autres nouvelles photos, car il y a souvent plus d'une photo pour illustrer une même raison d'aimer la ville. J'adore la photographie. Lorsque je suis en voyage, je prends vraiment beaucoup de photos. Je trouve que c'est une façon de voyager qui est super le fun, l'appareil photo est un compagnon, un complice de voyage. J'aime capter la beauté. Lorsque je vois quelque chose que j'aime, j'ai envie de le capter et ainsi de le garder avec moi.''

designer

Designer Design Museum

Quelques questions en vrac sur Londres

-Ton resto préféré? ''Dishoom dans le quartier très artistique de Shoreditch. Il faut imaginer un café perse qui se serait installé à Mumbai et qui serait déménagé à Londres. Ce sont toutes ces influences réunies.''

-Ta petite boutique indépendante préférée? ''La boutique World's End de Vivienne Westwood, car c'est là où elle a commencé à faire ses créations au début du mouvement punk. Aujourd'hui, elle a un empire, mais elle a toujours gardé sa petite boutique de ses débuts, où elle a créé le look des Sex Pistols. Dans mon livre, je l'ai baptisée la marraine du Punk. En termes de grand magasin, j'aime Harrods qui me donne l'impression de me promener dans un musée. J'aime la cour alimentaire qui se trouve au sous-sol. C'est vraiment impressionnant.''

-Ton monument préféré? ''Je pense que c'est la statue de Churchill qui se trouve devant le Parlement. Je l'aime, car on y reconnaît Churchill, même de loin, avec sa silhouette courbée et sa canne. Il semble veiller sur le Parlement britannique. C'est mon personnage historique préféré, j'ai une fascination pour Churchill et je parle beaucoup de lui dans mon livre; sa maison de campagne, sa maison à la ville et son bunker; un des lieux les plus fascinants de Londres.''

-Ton marché préféré? ''Brick Lane. J'aime que ce soit un marché sur une longue rue où tu peux marcher longtemps. Il y a à la fois des commerces charmants où tu peux entrer comme des salons de thé et des boutiques, mais aussi des kiosques installés dans la rue où tu peux acheter de la nourriture de rue, des vêtements, des objets. J'aime l'ambiance. D'ailleurs, j'y ai découvert un kiosque baptisé The Poutinerie tenu par un mec de Toronto. La poutine y est délicieuse, car elle est composée des bons ingrédients que nous connaissons et avons ici.''

-Ton plat préféré? '' La ville de Londres est vraiment devenue une capitale gastronomique. C'est une fausse croyance de dire qu'on mange mal à Londres. Au cours des dernières années, il y a vraiment une grande gastronomie qui s'est développée, il y a des chefs extraordinaires: des chefs anglais et des chefs de partout dans le monde qui convergent vers Londres et y ouvrent de bonnes tables. On y mange à merveille, de toutes les cuisines. J'adore, par exemple, The Palomar qui est extraordinaire, ou encore dans Neil's Yard à Covent Garden (qui est une cour intérieure avec des façades de maisons peintes de façon psychédélique) le restaurant The Native qui est génial avec sa cuisine locale, audacieuse et délicieuse. On retrouve aussi The Barbary, le petit frère du Palomar, qui est un restaurant de cuisine du nord de l'Afrique. J'aurais pu faire un livre uniquement sur les restaurants de Londres.''

-Ton secret le mieux gardé de Londres? ''Un bar de Soho installé dans un abri anti-bombe qui s'appelle Cahoots. Tu y descends profondément dans un véritable abri anti-bombe où a été recréée l'ambiance de la Deuxième Guerre. Les employés sont habillés à la mode des années 40, il y a beaucoup d'hommes qui portent des vêtements militaires, on peut s'asseoir dans un ancien wagon de métro en bois de cette époque, le décor, la musique et le menu sont tout droit sortis des années 40. C'est vraiment un voyage dans le temps. J'aime aussi beaucoup Secret Cinema, une aventure où tu peux recréer des scènes de film: c'est dans un grand entrepôt ou tu deviens acteur ou figurant d'un film. En ce moment, ils refont le film Moulin Rouge. C'est super le fun!''

Le livre 300 raisons d'aimer Londres de Geneviève Borne sera en librairie le 7 juin prochain

LIRE AUSSI:

» Comment payer 100$ pour un aller-retour en Floride.

» 15 raisons de retomber en amour avec Paris en 2017

» 12 voyages que vous devez faire au moins une fois dans une vie

INOLTRE SU HUFFPOST

Galerie photo Lancement du livre 300 raisons d'aimer Montréal Voyez les images