NOUVELLES
27/05/2017 04:21 EDT | Actualisé 27/05/2017 05:38 EDT

Construction: l'Alliance syndicale entamera des procédures judiciaires contre la partie patronale

L'Alliance syndicale indique par voie de communiqué qu'elle entamera, lundi, des procédures judiciaires pour négociation de mauvaise foi contre l'Association de la construction du Québec et son négociateur.

« L'ACQ a menti aux négociateurs, aux médias, à la population et à tous les travailleurs de l'industrie en disant qu'ils retiraient leurs clauses sur la conciliation travail-famille », dit le porte-parole de l'Alliance syndicale, Michel Trépanier. Les travailleurs de la construction sont en grève pour une quatrième journée de suite aujourd'hui.

Vers une possible loi spéciale

Le premier ministre du Québec Philippe Couillard demande que l'Assemblée nationale soit convoquée à 9 h 45 lundi pour voter la loi spéciale visant à mettre fin à la grève de l'industrie de la construction. Les élus québécois devaient siéger mardi. « Chaque jour, le Québec accuse des pertes économiques de l'ordre de 45 millions de dollars », justifie la ministre du Travail, Dominique Vien.

LIRE AUSSI:

» Grève dans la construction: les négociations n'ont guère porté fruit

» Grève de la construction: Couillard déposera une loi spéciale lundi s'il n'y a pas d'entente

» Grève générale illimitée dans la construction