DIVERTISSEMENT
27/05/2017 08:48 EDT | Actualisé 27/05/2017 08:52 EDT

Après «Célibataires et nus», il tente sa chance à «Occupation double»

Facebook/Pierre Charbonneau

Il s’appelle Pierre Charbonneau. Son nom ne vous dit rien? Peut-être. Son visage, ou ses autres attributs, vous seront familiers. Car le jeune homme de 22 ans, de Longueuil, était du troisième épisode de Célibataires et nus, l’automne dernier, à MusiquePlus. Et on pourrait le revoir àOccupation double Bali, à V, en octobre.

Pierre Charbonneau était en effet présent aux auditions de recrutement de la compétition pour célibataires, samedi matin, au Casino de Montréal. En plus de papillonner d’une téléréalité à l’autre, le garçon œuvre aussi en tant que conseiller en alimentation et serveur au bar de danseurs 281.

«Je pense que, d’après les commentaires que j’ai reçus suite à Célibataires et nus, j’ai très bien passé, signale Pierre Charbonneau. Je n’ai pas été dans les mauvais noms du web. C’a été une très bonne expérience. J’y suis allé sur un coup de tête. Dans ces affaires-là, on n’a jamais le trac avant ; c’est toujours une fois sur place qu’on se dit : «Qu’est-ce que je fais ici!» Et finalement, on se dit que ce n’est pas grave, et on y va quand même!»

Exhibitionniste, Pierre Charbonneau? Ou pas vraiment pudique, à tout le moins, s’il se plait à montrer sa personne sur autant de tribunes. Le principal intéressé évoque plutôt son besoin de s’extirper de sa zone de confort et son envie de connaître différentes expériences pour justifier ses élans devant la caméra.

«En espérant qu’à Occupation double, ils ne nous demanderont pas de nous remettre les fesses à l’air, rigole-t-il. Dans le meilleur des mondes, on va essayer de mettre nos personnalités de l’avant, et non notre physique. Je me dis que, tant qu’à avoir fait Célibataires et nus, pourquoi ne pas justement essayer aussi Occupation double, qui est une expérience beaucoup plus variée, qui permet de voyager et de rencontrer encore plus de personnes? C’est vraiment un autre monde à découvrir. Si je peux vivre cette expérience au moins une fois dans ma vie, je vais le faire.»

Aux dires de Pierre Charbonneau, il faut être «confiant avec son corps et avec soi-même» pour se plier à un concept de la trempe de Célibataires et nus.

«Parce que tu es face à une personne, oui, mais aussi à une équipe de tournage complète, remarque-t-il. C’est juste d’apprendre à travailler avec soi-même, et d’être bien là-dedans, tout simplement.»

Et le 281?

Pierre Charbonneau raconte être «de la génération» Occupation double, Loft Story et Jersey Shore. Il souhaite vivement se rendre à Bali grâce àOccupation double, entre autres pour le «côté théâtral» et la culture de l’île indonésienne.

«C’est sûr qu’ils vont nous faire vivre, là-bas, des expériences qu’on ne vivrait techniquement pas avec nos amis, alors c’est un argument de plus», fait-il valoir.

Croit-il que son poste de serveur au 281 pourrait l’aider à décrocher son laissez-passer pour l’aventure? Pas nécessairement.

«Je ne sais pas si c’est un atout. Ça dépend beaucoup du réseau de contacts, des noms, de la visibilité. Si les gens d’Occupation double connaissent bien le club, ils peuvent avoir de bons commentaires via mes boss, si je travaille bien, évidemment. Oui, je pense que ça aide à l’image, si je parais déjà bien  à ma job. C’est quand même une job qui peut prouver que j’ai déjà un bon contact avec les gens…»

Enfin, pour les demoiselles qui seraient déjà séduites par sa belle gueule, sachez que Pierre Charbonneau est sans attaches sentimentales depuis neuf mois.

«Pour certaines personnes, ça peut sembler pas long, mais on s’entend, à l’âge qu’on a, que les occasions où on rencontre vraiment l’amour, où on a des histoires sérieuses, sont très minimes, souligne-t-il. Mais, techniquement, ça fait neuf mois que je suis sorti de ma dernière relation.»