NOUVELLES
26/05/2017 06:08 EDT

Trois propositions pour diversifier l’économie locale des Îles

Environ 80 personnes ont réfléchi jeudi aux moyens à mettre en place pour stimuler et soutenir la création d'entreprises.

Un texte de Joane Bérubé

En décembre dernier, la Municipalité des Îles-de-la-Madeleine entreprenait de réfléchir aux moyens à mettre en place pour diversifier son économie, dépendante d’industrie saisonnière comme le touriste et la pêche.

Une quinzaine de propositions ont été avancées, trois ont été choisies. La journée du 25 mai a été consacrée aux moyens que le milieu devra déployer pour implanter ces projets.

Des projets d'encadrement et de soutien

Agente de développement économique pour la Municipalité des Îles-de-la-Madeleine, Anne-Christine Boudreau croit que ces projets sont des premiers pas vers une mutation du tissu économique madelinot.

Elle note, par exemple, concernant la stratégie d’attraction des investisseurs, qu’il n’existe aucun document qui présente l’ensemble des occasions d’affaires aux Îles ainsi que les possibilités d’investissements. « On a plusieurs atouts, les paysages, les ressources maritimes, le lien avec la fibre optique, la mesure compensatoire pour le transport, une qualité de vie, une diaspora madelinienne vivante et présente », énumère Mme Boudreau.

Bâtir ce document, permettra, croit-elle d’attirer les entrepreneurs aux Îles.

De même, il n’y a pas d’outil de vulgarisation et d’information sur les matières résiduelles.

Cet instrument pourrait, selon Mme Boudreau constituer un premier pas pour les valoriser. « Les gens savent que nous avons des matières, mais ne savent pas quel le volume, le potentiel, où elles sont, combien il y en a », explique Mme Boudreau.

À partir cet outil, la Municipalité pourra mettre en place un processus pour que les entreprises puissent réutiliser ces matières ce qui éviterait bien des coûts aux Madelinots.

La Municipalité souhaite aussi soutenir la croissance des entreprises qui sont en activité et qui auraient besoin d’un coup de pouce pour aller plus loin.

Le marché local étant limité, les entreprises des Îles sont invitées à se tourner vers les marchés d’exportation ce qui peut être plus exigeant pour une jeune entreprise et demander un soutien particulier.

Un consultant a été embauché jusqu’en octobre prochain pour aider à mettre en place la stratégie de diversification. Les intervenants se donnent un an pour réaliser les trois propositions.