Vivre

Le premier spa au Québec fête ses 40 ans

Ouvrir un spa il y a quarante ans était un pari risqué. C'est pourtant ce que Jocelyna Dubuc a fait en ouvrant le Spa Eastman (jadis nommé le Centre de santé Eastman) en 1977 alors que personne ne parlait de yoga, de détente, de massage ou de bien-être au sens plus large. Elle a voyagé en France, aux États-Unis et même en Inde pour aller chercher le savoir nécessaire pour ouvrir un tel endroit. Elle a souhaité ouvrir le Spa Eastman afin de partager les connaissances qui ont changé sa vie et réglé ses problèmes de santé personnels.

Le Spa Eastman est depuis ce jour resté un précurseur dans le domaine de la santé et du mieux-être et a reçu de nombreux prix et mentions au cours de ses quarante ans d'existence, dont celui du Meilleur spa au Canada l'an dernier. Le domaine du mieux-être a beaucoup changé au Québec depuis 1977 et on compte aujourd'hui plus d'une centaine d'établissements de détente et de spas nordiques dans la grande province. Qu'est-ce qui explique cet engouement?

« De plus en plus de gens comprennent qu'ils ont une responsabilité face à leur bien-être, ce qui n'était pas forcément le cas il y a 40 ans, » explique Jocelyna Dubuc.

Au Spa Eastman, beaucoup de choses ont évolué depuis les débuts. Le nombre de chambres est passé de 5 à 44, une piscine intérieure et des bains nordiques ont été ajoutés, des professionnels certifiés dont des kinésiologues et des professeurs de yoga font partie intégrante de l'équipe et des conférences de haut calibre sont données chaque jour. Pourtant, la mission du Spa Eastman est restée la même après toutes ces années; « enseigner le bien-être, procurer du bonheur et prendre soin des gens, raconte Madame Dubuc.

Qui va au spa en 2017?

Jocelyna Dubuc en a rencontré des gens depuis l'ouverture du spa. « Des gens qui arrivent à quatre pattes et qui repartent sur deux, » se plaît-elle à raconter. «Les gens viennent ici passer quelques jours et les couches de stress lâchent les unes après les autres. » La fondatrice croit dur comme fer, basée, entre autres, sur des témoignages de sa clientèle, qu'une semaine au Spa Eastman peut changer des vies.

Depuis 1977, la clientèle des établissements de détente a bien changé et la brochette d'âge de la clientèle cible s'est élargie. Les 35 à 50 ans ont longtemps été la grande majorité des clients, mais depuis les années 2000, Jocelyna Dubuc dénote un vent de changement. Les jeunes et les plus de 50 ans se font de plus en plus nombreux. Le mouvement des spas nordiques interpelle les plus jeunes et démocratise le bien-être tandis que les personnes plus âgées en entendent parler par leurs enfants par exemple et sont curieuses d'en faire l'essai.

La cuisine du Spa Eastman est un des points forts de l'endroit et une grande fierté de sa fondatrice. Pour Madame Dubuc, ceux qui croient que la cuisine santé est restrictive et ennuyante se trompent profondément. Un séjour au Spa Eastman vous prouvera que manger santé, sans gluten et sans lactose peut se faire dans le plaisir et la gourmandise. Leur cuisine tonique et hypo-toxique est exquise au point où des gens de la région viennent y manger comme on va au restaurant.

Une ambiance apaisante règne partout sur la propriété du chemin des Diligences. Ce petit je-ne-sais-quoi réside peut-être dans les chants des oiseaux, dans ce coucher de soleil qui surplombe le domaine ou encore dans ses gens qui y travaillent et ont à coeur notre bien-être. Après seulement quelques jours, on a l'impression d'avoir arrêté le temps et d'être parti en vacances beaucoup plus longtemps.

Du nouveau et des cadeaux

Pour célébrer ce 40e anniversaire, le Spa Eastman offre un rabais de 400$ sur son forfait Signature immersion santé en plus de différents concours qui auront lieu au cours de l'année. Le spa Eastman offre aussi nouvelle gamme de produits visage contrôle-âge ainsi que des vins spécialement conçus pour eux par un vigneron de la région. De bonnes raisons de vous offrir des vacances profondément reposantes!

INOLTRE SU HUFFPOST

8 massages qui se démarquent dans la région de Québec