NOUVELLES
26/05/2017 10:28 EDT

Sommet du G7 : enthousiasme dans Charlevoix

La venue des dirigeants des sept pays les plus industrialisés de la planète l'an prochain dans Charlevoix est accueillie avec enthousiasme par les gens d'affaires de la région. La tenue du sommet du G7 représentera néanmoins un défi logistique important.

L’annonce officielle de l'événement devrait être faite au cours de la journée par le premier ministre du Canada, mais déjà, des réactions positives se font entendre.

« J’ai eu l’occasion d’échanger avec des intervenants du monde économique, des gens d’affaires, l’industrie touristique et tout le monde est absolument ravi de cette belle nouvelle », dit Julien Dufour, président de la Chambre de commerce de Charlevoix.

La perspective de recevoir des centaines de dignitaires et journalistes laisse entrevoir d’importantes retombées pour la région, qui aura l’occasion de se faire valoir, souligne M. Dufour.

« On souhaite que les journalistes qui viennent de partout dans le monde seront guidés et invités à prendre des images et retransmettre des images de Charlevoix que ce sera du positif et que tous les gens à travers le monde puissent reconnaître la grande beauté du paysage charlevoisien. »

La rencontre du G7 se tiendra en 2018 au Manoir Richelieu. L’hébergement des dignitaires et délégués représentera un défi, mais la grande région a les capacités d’accueil nécessaires, dit M. Dufour.

« Le parc hôtelier de Charlevoix est quand même intéressant en ce sens qu’il y a à peu près 2500 unités disponibles et la région de Québec est quand même juste à 1 h, 1 h 30, ça se fait bien. »

Défi logistique

L’événement représentera néanmoins un défi logistique important pour assurer la sécurité sur le site du complexe hôtelier situé dans un secteur isolé, souligne pour sa part l’expert en sécurité Jean Racine.

Le terrorisme, les attentats, les possibles manifestations font partie des préoccupations pour protéger le site qui comporte des avantages et des inconvénients.

« Vous créez des problèmes de logistique qui vont être absolument énormes pour faire ça à cet endroit-là, mais vous créez aussi des problèmes de logistique pour les manifestants qui iraient là-bas. Il y a transport, nourriture, hébergement et à l’heure actuelle, il n’y aura pas de place pour beaucoup de gens là-bas », explique M. Racine.

L’expert s’attend au même genre de déploiement de mesures de sécurité que lors du Sommet des Amériques à Québec.

« Pas d’avions qui vont pouvoir survoler, des hélicoptères qui vont faire des rondes constamment, et équiper des senseurs infrarouges pour être capables de maintenir le contrôle du périmètre », dit-il.

Les chefs d'État et de gouvernement du Canada, de la France, de l’Allemagne, de l’Italie, du Japon, du Royaume-Uni et des États-Unis seront réunis en mai 2018 dans le lieu de villégiature. Le sommet du G7 est l'occasion pour les dirigeants de discuter de questions touchant à la défense, au terrorisme, au commerce et aux changements climatiques.

Une conférence de presse est prévue au Manoir Richelieu samedi matin.