NOUVELLES
25/05/2017 23:20 EDT

Refonte de la carte électorale : 3 nouvelles circonscriptions urbaines

Créer de nouvelles circonscriptions dans les villes et en fusionner le même nombre dans trois régions rurales qui connaissent une croissance plus faible de la population, tel est ce que propose le rapport préliminaire sur le redécoupage électoral en Alberta.

Un texte d'Emma Hautecoeur

La Commission de délimitation des circonscriptions électorales mène depuis janvier des consultations auprès des Albertains pour savoir comment redéfinir les frontières électorales.

Nouvelles circonscriptions dans les villes

Il y aura toujours 87 circonscriptions. Cependant, la présidente de la commission, Myra Bielby, dit vouloir respecter le principe de représentativité paritaire en rééquilibrant la carte électorale.

L’Alberta mène le boom de la population au pays, mais 75 % de celle-ci est concentrée dans les villes, affirme Mme Bielby.

Tous les Albertains auront relativement le même droit de vote. C’est le but principal de notre travail.

Commission de délimitation des circonscriptions électorales

Dans la nouvelle carte, Calgary et Edmonton héritent toutes deux d’une nouvelle circonscription.

Par ailleurs, la commission recommande la création d’une autre circonscription au nord-ouest de Calgary, en raison de la croissance fulgurante de Cochrane et d’Airdrie.

Fusion des subdivisions rurales

Le rapport majoritaire suggère une fusion des circonscriptions dans trois régions rurales : le Nord-Est, le Centre-Ouest et le Sud-Est. Ces régions ont connu une augmentation de leurs populations en deçà de la moyenne provinciale.

Les circonscriptions de Lac La Biche-St. Paul-Two Hills, Athabasca-Sturgeon-Redwater, Fort Saskatchewan-Vegreville et Bonnyville-Cold Lake seront fusionnées en trois circonscriptions.

Il en va de même pour celles de Rimbey-Rocky Mountain House-Sundre, West Yellowhead, Drayton Valley-Devon, Whitecourt-Ste. Anne et Stony Plain, où il n’y aura plus que quatre subdivisions.

Les sept circonscriptions au sud de Calgary et à l’est de l’Autoroute 2 ne seront plus que six.

Le cas de Fort McMurray-Conklin

Près de 90 000 évacués ont quitté Fort McMurray à la suite des feux de mai 2016. La plupart des maisons qui ont été détruites se trouvaient dans la circonscription de Fort McMurray-Conklin. Cette circonscription, détenue par le chef du Wildrose, Brian Jean, pourrait englober celle de Lac La Biche. La présidente Myra Bielby demande cependant plus d’information au public sur la question.

Rapport minoritaire dissident

Le rapport minoritaire, mené par la députée du Wildrose Gwen Day, aborde le redécoupage différemment. Selon Mme Day, l’approche démographique crée des circonscriptions trop grandes, qui nuiront à la représentativité des électeurs ruraux.

« Je pense qu’il y a beaucoup de raisons de tirer profit de la latitude que la loi nous permet », avance-t-elle. Elle espère pouvoir faire pencher la balance d’ici la remise du rapport final en octobre.

Avec des informations recueillies par Camille Feireisen