NOUVELLES
26/05/2017 05:48 EDT | Actualisé 26/05/2017 06:00 EDT

Mondial-2018: la Fifa reconnaît la présence de Nord-Coréens sur les chantiers

La Fifa a indiqué avoir trouvé "des preuves suggérant la présence de travailleurs nord-coréens" en novembre sur le chantier d'un stade du Mondial-2018 en Russie mais assuré qu'ils avaient quitté les lieux depuis, dans un communiqué transmis vendredi à l'AFP, confirmant une information du quotidien britannique The Guardian.

"Pendant une visite d'inspection en novembre dernier, l'équipe de contrôle (mise en place par la Fifa et le Comité local d'organisation, ndlr) a trouvé des preuves suggérant la présence de travailleurs nord-coréens", a indiqué un porte-parole de l'instance mondiale du football dans un communiqué à l'AFP.

L'équipe de contrôle "s'est par la suite engagée à avoir des informations supplémentaires sur leur travail et leurs conditions de vie, en connaissance des problèmes potentiels impliquant les travailleurs de ce pays."

"A la dernière inspection en mars, l'équipe de contrôle n'a pas trouvé d'indice de la présence de travailleurs nord-coréens sur le chantier et a conclu qu'aucun travailleur nord-coréen n'était à l'oeuvre sur le site", a-t-il poursuivi.

The Guardian a révélé vendredi que les présidents des fédérations islandaise, norvégienne, suédoise et danoise avaient écrit au président de la Fifa Gianni Infantino pour lui faire part de leurs inquiétudes au sujet des conditions de travail "épouvantables" d'ouvriers sur les chantiers de construction des stades en Russie.

La réaction des quatre dirigeants faisait elle-même suite au reportage publié par le mensuel norvégien spécialisé dans le foot Josimar, qui évoquait la présence de Nord-Coréens sur le chantier de la Zenit Arena de Saint-Pétersbourg ainsi que le décès de l'un d'entre eux, dans un des conteneurs qui les hébergent.

"Après les incidents de Saint-Pétersbourg, la Fifa et le LOC (Comité local d'organisation, ndlr) ont ajouté de nouveaux contrôles systématiques à propos de la présence de travailleurs nord-coréens sur tous les chantiers de la Coupe du monde", a expliqué le porte-parole de la Fifa, qui a notamment demandé aux entreprises participant à la construction des infrastructures pour le Mondial un engagement écrit sur la question.

La Coupe du monde aura lieu en Russie entre le 14 juin et le 15 juillet 2018, pour la première fois dans l'histoire du pays.

bur-ah/cda/syd