NOUVELLES
26/05/2017 05:56 EDT | Actualisé 26/05/2017 06:00 EDT

Manifs violentes au Monténégro: 2 opposants prorusses relaxés

Deux responsables de l'opposition prorusse monténégrine ont été relaxés vendredi par un tribunal de Podgorica qui les jugeait pour leur rôle dans l'organisation en 2015 de violentes manifestations anti-OTAN.

Pour le tribunal, il n'y a "pas de preuve qu'(Andrija) Mandic et (Slaven) Radunovic ont appelé de quelque manière que ce soit à renverser l'ordre constitutionnel".

En octobre 2015, des milliers de personnes avaient manifesté à Podgorica pour réclamer la démission du Premier ministre de l'époque, Milo Djukanovic, lui reprochant de vouloir faire adhérer son pays à l'Otan.

Plusieurs personnes avaient été blessées dans des heurts entre manifestants et police anti-émeutes dans le centre de la capitale monténégrine.

Patron du Front démocratique (prorusse), Andrija Mandic n'en a pas fini avec la justice: il est inculpé dans l'enquête sur le coup d'Etat que le pouvoir dit avoir déjoué le jour des législatives d'octobre 2016. Andrija Mandic est accusé d'avoir participé à l'élaboration de ce complot, avec plus de vingt autres personnes, avec comme but de faire pièce au projet d'intégration à l'OTAN. Il nie avec force, dénonçant un coup monté du pouvoir.

Jeudi, le nouveau Premier ministre, Dusko Markovic, a participé à Bruxelles au sommet de l'Otan, dont ce petit pays de 600.000 habitants majoritairement slaves et orthodoxes devrait devenir officiellement membre le 5 juin.

str-mat/ng/lpt