NOUVELLES
26/05/2017 05:58 EDT | Actualisé 28/05/2017 16:47 EDT

Le républicain accusé d'avoir agressé un journaliste est élu

Le multimillionnaire républicain Greg Gianforte a remporté le seul siège de la Chambre des représentants au Montana, une journée après avoir été accusé d'avoir agressé un journaliste du quotidien britannique The Guardian qui le questionnait concernant sa position en matière d'assurance maladie.

Greg Gianforte aurait agrippé Ben Jacobs par le cou et l'aurait projeté au sol, mercredi, cassant du fait même ses lunettes.

Il est maintenant accusé de voies de fait.

Les électeurs du Montana devaient voter jeudi pour choisir qui, entre M. Gianforte et son rival démocrate Rob Quist, les représenterait à Washington.

L'impact de cet incident sur la course semble avoir eu peu d'effet, puisque la plupart des électeurs s'étaient déjà exprimés par anticipation.

Greg Gianforte remporte donc cette élection qui était considérée comme un test de popularité pour la jeune administration de Donald Trump, après que l'État du Montana l'eut largement préféré à sa rivale démocrate Hillary Clinton en novembre.

Certaines personnes s'étant déplacées pour exercer leur droit de vote ont confié à l'Associated Press que la controverse autour du journaliste n'avait pas influencé leur décision.

Quoi qu'il en soit, du côté du Congrès, les réactions ont déferlé avant le dépouillement.

Le président de la Chambre des représentants, Paul Ryan, a souligné que ce genre d'incident « ne devrait pas survenir ». La leader de la minorité démocrate, Nancy Pelosi, a quant à elle qualifié M. Gianforte d' « aspirant Trump ».

Le nouveau représentant républicain prétend que le journaliste s'était montré agressif et insistant dans son bureau, allant même jusqu'à l'attraper par le poignet.

Un porte-parole du candidat affirme que M. Gianforte était dans un bureau privé, où il se préparait à une entrevue avec Fox News, quand M. Jacobs est entré sans permission et a commencé à le questionner. L'équipe du candidat reproche aussi au journaliste d'avoir placé son téléphone trop près du visage de M. Gianforte pour enregistrer ses propos.

Selon la journaliste de Fox, Alicia Acuna, M. Gianforte a alors empoigné M. Jacobs par la nuque et l'a projeté au sol, avant de lui asséner quelques coups. Mme Acuna a ajouté qu'aucun témoin de cet incident n'a vu M. Jacobs être agressif envers le candidat républicain.

Un enregistrement audio de 45 secondes de la confrontation ne contient aucun élément qui viendrait corroborer la version du candidat.

M. Gianforte est passible d'une amende de 500 $ US ou de six mois de prison s'il est reconnu coupable.

M. Gianforte et le démocrate Rob Quist se disputaient le siège laissé vacant par Ryan Zinke, qui a accepté le poste de secrétaire de l'Intérieur au sein de l'administration Trump.