NOUVELLES
26/05/2017 05:04 EDT

Le gouvernement Wynne hausse son budget de publicité de près de 20 %

À un an de la prochaine campagne électorale, le gouvernement provincial bonifie son budget pour les campagnes publicitaires. Il passe de 48,9 M$ pour l'année financière 2016-2017, à 56,7 M$ pour l'année financière en cours.

Un texte de Claudine Brulé

Cette augmentation survient alors que le gouvernement libéral est montré du doigt pour ses publicités, caractérisées de partisanes par la vérificatrice générale, Bonnie Lysyk.

Cette dernière a approuvé les récentes publicités à la radio sur le plan d'électricité de la province, mais seulement parce que les règles ont été changées par le gouvernement en juin 2015.

« Sous l'ancienne législation, dit-elle, ça n'aurait pas été approuvé parce que [ces publicités] dépeignent une image positive du gouvernement et il s'agit plus d'une campagne d'autopromotion. »

Les publicités sur le plan de l'électricité ne sont pas un cas isolé. La vérificatrice générale a souligné plusieurs exemples similaires dans son rapport annuel de 2016.

En raison de ces modifications [aux règles sur la publicité gouvernementale en juin 2015], les Ontariens ont acquitté le coût de publicités ayant d'abord et avant tout pour but de présenter le gouvernement sous un jour favorable plutôt que d'informer.

Bonnie Lysyk, vérificatrice générale, dans son rapport annuel de 2016

Un avantage pour les libéraux à l'approche de l'élection de 2018

Cette capacité de dépenser des millions de dollars pour faire connaître leurs réalisations en tant que gouvernement donne un avantage aux libéraux à un an de la prochaine campagne électorale, dit le professeur de marketing David Soberman, de l'école de gestion Rotman de l'Université de Toronto.

C'est pourquoi, souvent, les gens sont réélus. C'est parce qu'ils ont les avantages de promouvoir ce qu'ils font. Et c'est vrai que la communication peut avoir un grand effet sur les décisions et sur l'attitude des gens parce que la plupart d'entre eux ne sont pas au courant de ce qui se passe.

David Soberman, professeur de l'école de gestion Rotman de l'Université de Toronto

Le professeur Soberman ajoute que 50 M$ est un montant important pour des campagnes publicitaires : « Peut-être qu'il n'y a même pas cinq entreprises qui dépensent ce montant en Ontario. »

La présidente du Conseil du Trésor, Liz Sandals, réplique en disant que la publicité est importante pour informer le public de la façon dont est dépensé son argent.

Bien qu'il y ait des changements dans le budget de publicité du gouvernement d'une année à l'autre, nous dépensons habituellement 40 M$ par année.

Liz Sandals, présidente du Conseil du Trésor