NOUVELLES
26/05/2017 03:18 EDT | Actualisé 26/05/2017 03:48 EDT

La police arrête un autre suspect en lien avec l'attentat de Manchester

MANCHESTER, Royaume-Uni — La police britannique a arrêté vendredi un autre suspect relativement à l'attaque terroriste qui a fait 22 morts lundi soir, à Manchester.

Sept individus âgés de 18 à 38 ans avaient précédemment été arrêtés. Tous sont soupçonnés de terrorisme.

Un adolescent de 16 ans qui avait été arrêté a été relâché sans que des accusations ne soient portées contre lui.

L'identité de l'homme arrêté tôt vendredi matin n'a pas été dévoilée, ni celle des autres suspects.

Le Royaume-Uni a rehaussé le niveau de menace terroriste à «critique» plus tôt cette semaine, ce qui signifie qu'une autre attaque pourrait être imminente.

La police londonienne a annoncé un renforcement des mesures de sécurité qui encadreront différents événements sportifs en fin de semaine, y compris la finale de la Coupe FA au stade Wembley. Des policiers supplémentaires seront notamment déployés à travers la capitale. Un porte-parole de la police a demandé aux amateurs de se présenter plus tôt, en raison des contrôles auxquels ils seront soumis.

Les enquêteurs examinent des liens possibles entre le kamikaze présumé, Salman Abedi, et des militants à Manchester, ailleurs en Europe, en Afrique du Nord et au Moyen-Orient. Abedi était connu des forces de sécurité en raison de ses positions extrémistes.

Abedi aurait communiqué avec des membres de sa famille quelques heures avant l'attentat. Son père et un de ses frères ont été arrêtés en Libye, le pays d'origine de la famille.