NOUVELLES
26/05/2017 09:13 EDT | Actualisé 26/05/2017 10:22 EDT

Conservateurs: le congrès à la direction se met en branle à Toronto

TORONTO — Après des mois de campagne, l'heure de vérité approche. Les militants conservateurs ont commencé à converger vers Toronto, vendredi, pour assister à l'élection de leur prochain chef.

On saura samedi soir lequel des 13 candidats en lice les membres du Parti conservateur du Canada (PCC) ont choisi pour lui confier la tâche de se mesurer à Justin Trudeau en 2019.

Selon la plupart des sondages publiés récemment, c'est le député québécois Maxime Bernier qui fait office de favori.

Ses principaux rivaux semblent être le Saskatchewanais Andrew Scheer, ancien président de la Chambre des communes, et l'Ontarien Erin O'Toole, ex-ministre des Anciens Combattants.

Ces deux candidats sont ceux qui bénéficient du plus grand nombre d'appuis au sein de la députation conservatrice: le premier en a rallié 24, et le second 31.

Compte tenu de l'importance des deuxièmes et troisièmes choix découlant du mode de scrutin préférentiel bien particulier pour lequel le PCC a opté, le résultat est difficile à prédire.

Plusieurs tours pourraient être nécessaires pour déterminer le vainqueur de cette course qui s'est échelonnée sur une quinzaine de mois.

Le chiffre magique: 16 901. C'est le nombre de points qu'un candidat devra accumuler pour être déclaré gagnant.

En vertu du système qui a été retenu pour cette course, chacune des 338 circonscriptions fédérales vaut 100 points. Le poids de chaque comté est le même, peu importe son nombre de membres.

Le Québec, avec ses 78 circonscriptions électorales, compte donc pour 7800 des 33 800 points, même si sa base militante est nettement moins imposante que celle d'autres provinces comme l'Alberta, notamment.

C'est néanmoins au Québec que le nombre de membres a connu la plus forte augmentation au pays, avec un bond de 269 pour cent.

Les bulletins de vote postaux des quelque 260 000 détenteurs d'une carte du PCC au Canada doivent être arrivés avant 17h, vendredi, pour être admissibles.

Il est toutefois possible d'enregistrer un vote en personne, sur le plancher du congrès à Toronto, ou dans l'un des 13 bureaux de vote à travers le pays, jusqu'à 16h, samedi.

Le décompte se fera par tabulatrice de vote électronique, et le parti espère être en mesure d'annoncer le nom du gagnant en milieu de soirée, samedi.

Les candidats auront une dernière chance de convaincre les membres conservateurs vendredi soir. Chacun d'entre eux disposera de 10 minutes pour livrer un ultime plaidoyer entre 19h et 22h.

Samedi, la chef intérimaire Rona Ambrose doit prononcer un discours avant le dévoilement des résultats. Un hommage sera également rendu à celle qui a dirigé la formation depuis la défaite électorale conservatrice et le départ de l'ancien chef, Stephen Harper.